Atom nucleus

Harley and the Davidson

La prochaine mini-série de Discovery raconte l’ascension de la société de moto la plus emblématique de l’Amérique….Voici un premier aperçu exclusif de la mini-série, qui offre un regard déchirant lors d’une course de moto old-school:

HARLEY ET LE DAVIDSONS révèle que l’ingéniosité et un design innovant ne suffisent pas toujours. Il a fallu aussi de la fraternité, de l’amitié, des tripes, et une volonté à toute épreuve pour survivre.

L’histoire d’Harley Davidson pourrait commencer par cette petite phrase, que l’on voit dans les contes:  » Once upon a time « 
Il était une fois William Harley (21 ans) et Arthur Davidson (20 ans) qui mettent à profit leurs talents pour créer leur propre marque de motocyclette. Nos deux compères vont faire la rencontre d’un personnage qui va sceller leur destin. Ce dernier nommé Emil Krüger leur dévoile les plans d’un moteur à combustion interne De Dion Bouton. Ce mode de propulsion suscite un vif intérêt chez nos deux protagonistes.
Nous sommes en 1901, c’est dans un local de trois mètres par quatre mètres cinquante ( une dépendance proche du domicile des Davidson) que le duo planche sur leur premier modèle.

Un peu plus tard, les deux frères d’Arthur, William A. et Walter C. rejoignent le duo. Tous les éléments sont réunis, la légende est en marche….

Un cimetière de motos…

En Avril 2010 des images ont surgi sur le compte flickr de Chris Seward montrant un tas de motos abandonnées dans un entrepôt….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Là…  au milieu des ruines d’un bâtiment détenu par la ville de Lockport NY en raison de taxes foncières impayées

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Son histoire est ICI

Le célèbre cimetière de motos de New York, existait… Mais il est parti pour toujours…

motorcyclegraveyard8

bikegraveyard

ebkl49bxtymaehjknq98

l5m5wtzsya1odh0ylmrg

ksqzrcvisrtcnelfsars

jkjb1dobmoo4qpbnktax

euorq33s5uaajr8aw07q

motorcyclegraveyard7

ihao52henpjfquy9jbei

czwxvzpoa1ki5psjfhaa

e00_15678_13998053

mc-g-4

yzgceq7dwialhigos4pl

El Cochino

harley-davidson-sportster-custom

Un style vintage pour ce sportster Harley de 1987, surnommé El Cochino, de l’atelier allemand Altes Eisen.

a_D06su9xU8 (1)

Un mélange de styles… Un peu bobber, un peu café racer… Juste ce qu’il faut de laiton… Mais en fin de compte : une moto cool et sûrement très rideable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’aspect artisanal a été intentionnellement créé par la préservation du metal brut phosphaté avec un vernis clair.

Le carburateur d’origine a été remplacé par un S & S Super E et le filtre à air a été modifié à partir d’une vieille corne Lambretta.

Plus de détails et photos de cette moto >> El Cochino

Juste des fleurs…

Demain, c’est la fête des pères. Une triste journée, parce que tu ne seras pas là…

Je t’envoie une tonne de bisous et des montagnes de câlins. Et,  comme toujours, tout mon amour de petite fille, toujours en admiration devant toi.
Je t’aime mon papou. Tu restes avec moi protégé au fond d’un cœur rempli d’amour. Tu seras toujours dans mon Coeur a jamais

Je t’embrasse. Je t’aime. Et n’oublie pas : c’est toi mon héros !


12-fr-6f3c2b379025470280373b2fcac349c7.

.

Quand c’est la fête des papas, bien sûr que tu me manques…
Quand j’ai besoin de caresses, bien sûr que tu me manques…
Quand j’ai besoin de tendresse, bien sûr que tu me manques…
Quand j’ai peur, et que j’ai envie de me blottir, bien sûr que tu me manques…
Quand je pleure et que plus personne ne me console, bien sûr que tu me manques…

.

.
.
Je souhaite à tous les enfants de la terre d’avoir un papa comme celui que j’ai eu…
Bons rides la haut, Papa !
Je t’aime pour toujours 

DSC13398

.
« Papa solide… Papa bolide… Papa tranquille… Papa fragile… Papa rigolo… Papa costaud… Papa protecteur… Papa grondeur… Papa débrouillard… Papa fêtard… Papa sérieux… Papa heureux…
Quand je pense à toi, c’est tout ça à la fois !
Bonne fête Papa ! « 

PainTTLess Par Thunderbike

Thunderbike est une concession Harley en Allemagne.

8 mois de travail ont été nécessaires à Andreas Bergerforth et son équipe  pour construire PainTTLess , alimenté par un moteur de Sportster Ironhead de 1984 fortement modifié

thunderbike-painttless-amd-world-champion-freestyle-bike-video-photo-gallery_1

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Painttless est un hommage aux coureurs sur le lac salé des années 1930.

La transmission et la primaire viennent  d’un WLA beaucoup plus vieux, mais tout le reste, du châssis à la carrosserie, a été créé en interne. 

Une finition tout en brillance, nickel poli et cuivre…

 

« El Matador »… J’adore !

Tony Prust d’Analog Motorcycles a toujours voulu un bobber Triumph vintage, il a donc décidé d’en construire un.
Le résultat : »El Matador » qui dispose d’un moteur Triumph Bonneville 650 de 1972 et d’un cadre de 1968 avec beaucoup de pièces sur mesure.

_MG_2012finaledit

Un cadre de métal brut avec un moteur noir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pas de batterie : un un Joe Hunt Magneto.
Un réservoir d’huile vertical sous le siège.
Du laiton.(juste ce qu’il faut)

Le feu arrière est fabriqué à partir d’un vieux bol en laiton. Et le garde-boue (en laiton, lui aussi) a été fait par 7 Metal West à Milwaukee .

8489970198_6d3410aa18_h

_MG_2196finaledit

Un phare avant construit avec une vieille boîte à cigares (en laiton)._MG_2189finaledit

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 361 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :