Art

Les Collages étonnants de Kelly Maker

La photographe et artiste australienne Kelly Maker crée de magnifiques séries de collages multimédia.

JtRiP0AzEh0
Les-Collages-magiques-de-Kelly-Maker-08
Les-Collages-magiques-de-Kelly-Maker-05
Les-Collages-magiques-de-Kelly-Maker-07
kellymaker0706_hero
Les-Collages-magiques-de-Kelly-Maker-04
123123123
715246b40900ec463a326d4368234e26
19984289_1559647604109729_7852239564813893632_n

Célèbre pour ses collages de papier, Kelly utilise des éditoriaux inspirants de mode et de maillot de bain où elle découpe les modèles et remplace les arrière-plans originaux par des pages de livres ou des motifs pailletés.

9b626291dbea5e44210acf3efe8a31b3
Les-Collages-magiques-de-Kelly-Maker-03
cb52b5218ff25c8c24faf94d976a6a8e
IMG_5268
IMG_5659-2+copy
kelly-maker-glittery-collages-11

Combinant des modèles avec des livres, son compte Instagram montre les plus beaux visages de notre époque, alors qu’ils glissent dans les pages de romans fanés et endommagent leurs corps parfaits dans des éclats lumineux. Gigi Hadid, Sahara Ray et Emily Ratajkowski semblent prendre une nouvelle vie à travers les illustrations de Maker, où elles ne sont plus des publicités sur les pages des magazines de mode ou des sites Web. Elles explorent à la place une nouvelle existence, se fondant dans leurs arrière-plan.

Art

Christophe Lecoq

La photographie débute sérieusement pour lui par un malentendu. Bien que son père, photographe, ait tenté de lui en donner le goût dès son plus jeune âge, c’est le dessin puis la musique qui avaient occupé ses instants créatifs.

9a5e8d216fcf696f2b2a852e1eda5d74

Ce n’est qu’en 2007, la trentaine entamée, qu’il commence à jouer avec un appareil photo. Simplement parce que sa femme avait voulu acheter un petit réflexe Nikon, mais qu’elle ne l’utilisait pas. Il a joué avec comme pour amortir un investissement…



C’est le noir et blanc qui s’est rapidement imposé à lui. C’était sans doute un repère culturel évident pour lui qui avait traîné ses couches au milieu des livres photo de J.L. Sieff et dans le labo de son père. Il a donc parcouru les rues avec son appareil pour capturer des essences visuelles.

Art

Du street-art au café…


Michael Aaron Williams est un peintre et artiste de rue, né en 1988, à Knoxville, Tennessee. Il a voyagé à travers les rues de 15 pays différents pour y installer ses dessins et peintures.


london-4-reduced-size art_by_michael_aaron_williams_02

En plus de venir du street art, il est aussi reconnu pour ses portraits impressionnants en utilisant uniquement du café et de l’encre sur des feuilles de papier issues de vieux registres des années 1920 et 1930, oubliés dans un magasin à l’abandon ayant appartenu à sa famille.

16769_1_m

23295_1_l


Il s’intéresse particulièrement à la rencontre entre la couleur naturelle du café et le vieux papier jauni, qui donne une énergie et un cachet particulier à ses créations. Il met l’accent sur la fragilité et le caractère éphémère de la beauté humaine. La beauté et la douleur de la nature humaine sont représentées par la création et la déconstruction de l’œuvre.


Il a exposé tant aux Etats Unis qu’à l’international, et a reçu un MFA de l’université Saint Louis à Washington, en mai 2015.

Art

Remi LaBarre


C’est en 1977, à Thetford Mines, que Rémi LaBarre jette un premier coup d’œil sur le monde.
Tout jeune, il dessine, beaucoup, sur des cartons et du papier…
3bee2740dacdf9a81d047ba9da2245ff
Depuis, plusieurs toiles ont été réalisées, que ce soit des visages ou des natures mortes; autant d’histoires racontées. Ses toiles renvoient aux lumières des ambiances feutrées rappelant ses influences John Singer Sargent, Richard Schmid, Fabian Perez et Jack Vettriano.
aa5142f5a44f98a206e247e64907213c--traditional-portraits

Son travail obtient une reconnaissance internationale et fait maintenant partie de collections publiques et privées.

L’inspiration lui vient de ses soirées,  des regards échangés, du verre qui a peut-être tout changé et des musiciens

Art

Béatrix Vincent


En ce début d’octobre « Rose » (mois consacré à la sensibilisation et à la lutte contre le cancer du sein), j’ai envie de parler de Béatrix Vincent qui a choisi la peinture pour combattre cette maladie.


pboxx-pixelboxx


C’est une peintre autodidacte, qui a grandi et réside à Montpellier. Elle exerce la profession de conseillère pédagogique parallèlement à son activité de peintre.


Diagnostiquée d’un cancer du sein au printemps 2014 et placée en congé longue maladie, elle a renoué avec mon envie de peindre. Elle peint exclusivement des femmes et n’utiliser qu’une gamme réduite de teintes. Elle affectionne les techniques mixtes : l’acrylique avec des touches de peinture 3D, les Posca, les bombes, les encres, les inclusions de journaux venus du monde entier, les pochoirs, etc…


pboxx-pixelboxx-2425225-481x590


À l’adolescence, elle a fréquenté un atelier d’artiste (Cathy Clauzel) pendant plusieurs années. Sa pratique s’est arrêtée après le bac (les études, sa profession puis sa vie de famille prenant le pas sur ses activités artistiques). Il a fallu la maladie, pour qu’elle se rende compte du caractère essentiel de la création artistique dans sa vie.


2015-06-16-13.27.30-1-

– » D’une part, je me sens pleinement dans « l’ici et maintenant » lorsque je peins et cela m’apporte plaisir et sérénité. D’autre part, c’est un moyen pour moi d’ex-primer ce qui s’était peut-être imprimé dans mon corps, faute d’être extériorisé.
Par ailleurs, un projet m’anime : celui de reverser 50% du prix de mes ventes de tableaux à deux associations de lutte contre le cancer qui m’ont beaucoup aidée : étincelle-LR et l’escale bien-être de la ligue, afin qu’elles puissent continuer à tendre la main à des personnes qui auraient un parcours similaire au mien. Cet engagement m’aide à me sentir progressivement davantage du côté des aidants que des aidés. »

-« Ce sont avant tout les femmes qui m’inspirent, d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui. Je veux célébrer leur courage, leur sensualité, rendre hommage à celles qui doivent allier performance au travail, être de parfaites ménagères et des mères irréprochables, dire qu’il faut lutter contre les inégalités et les discriminations dont elles sont encore victimes. Peut-être parce que c’est un cancer du sein qui m’a amené là, symbole de la femme et de la mère… »

pboxx-pixelboxx-2425224

 

Art

La capitale du street-art

street-art-02-1

Urban Nation est le plus grand musée du street-art au monde. Composé d’espaces en intérieur et en extérieur, il a récemment ouvert ses portes à Berlin. Dans ce musée original, on retrace la pratique, histoire et évolution du street art, encore jugé illégal.


Plus de 150 artistes y exposent, dont l’incontournable Banksy, Ricky Lee, Gordon, Deih XLF ou encore Fairey. Cet espace consacre ses murs à l’art du graffiti de façon permanente. La plupart des œuvres sont reproduites sur toile et non sur brique, pour mieux les conserver, mais un espace extérieur a tout de même été prévu pour ne pas rompre avec la thématique de l’urbain.

Le musée d’Urban Nation est atypique. Sa façade extérieure est ornée de fresques recouvertes de plaques de tailles et de formes différentes qui pourra être retirée et envoyée à un autre musée. Cet établissement a pour objectif de promouvoir des talents et préserver l’héritage culturel de l’art urbain.

Le mouvement street-art est né dans le tunnel du métro de New-York dans les années 70. Mais c’est seulement depuis quelques années qu’il est perçu comme une expression artistique à part entière. Même s’il est en général réalisé sur des murs, beaucoup d’artistes se sont mis à créer sur des toiles pour qu’elles puissent être exposées et vendues.

C’est-ce pour préserver les œuvres du temps qui passe, que le musée Urban Nation à ouvert ses portes.

Art

La magie des couleurs…


2Kyff est un collectif d’artistes aspirant à partager leurs visions de l’art et leurs techniques (incluant collage, peinture à l’acrylique, recherche numérique et infographie). Ils puisent leurs inspirations à la source du street art pour construire de nouvelles recherches et fonder un nouveau regard sur l’art.
 


Les visages légendaires du septième art ponctuent leurs œuvres (Marilyn Monroe, Audrey Hepburn…), et plus largement ceux de la culture pop. Ces mythes s’intègrent dans un kaléidoscope visuel, entre pop art et art abstrait.

 

Par leur maîtrise technique, la peinture inonde la toile et asperge le personnage, pour composer une alchimie entre peinture/cinéma, réel/fiction, abstraction/figuration. Les frontières s’affranchissent, les notions se télescopent vers une alchimie opérante. 

Art

Jana & Js


Jana & Js forment un couple d’artistes dont le travail s’inscrit aussi bien dans l’espace urbain que dans les galeries à Paris, Lille, Strasbourg, Madrid, Bratislava, Blackpool, Londres, Vienne, Düsseldorf ou Miami… Inspirés, par la ville et son architecture en perpétuelle mutation, mais aussi par ceux qui la vivent et l’observent, ils peignent des paysages urbains, de simples détails d’architecture et des portraits dans des jeux de miroirs, de transparence et de mise en abîme.

Desktop

Jana est Autrichienne, elle est née en 1985. JS, de son vrai prénom Jean-Sébastien est Français, né en 1981. Tous les deux se rencontrent en 2004 alors qu’ils vivent à Madrid.
C’est à Madrid que JS découvre le street-art. Jena, elle se professionnalise dans l’art de la photographie. En parallèle, elle dessine et elle peint. Mais aucun des deux ne suit un cursus artistique académique.

Desktop

Jana et JS commencent à travailler ensemble dès 2006 lorsque Jana rejoint JS à Paris.
Leur truc, c’est d’imprimer une photo, de la couper ici ou là pour créer des points d’ombre et de lumière. Ensuite, à l’aide de spray et d’acrylique, ils peaufinent le rendu.

Desktop

Aujourd’hui, le couple vit à Salzbourg en Autriche. Une ville qui n’a pas particulièrement d’âme culturelle ou artistique, mais dans laquelle ils se sentent bien pour faire avancer et évoluer leur art.

Art

Des Brophy

L’inspiration initiale de Des Brophy est venue de la mer et des zones côtières où il a vécu une grande partie de sa vie.

3fff8331cb0370763197fe30fb226f9a--golden-rules-inge
Desktop


À l’âge de 22 ans, alors qu’il était soldat de la RAF, il fit un séjour à hôpital. C’est là qu’il a appris la technique de l’aquarelle.
Plus récemment, Des a découvert la joie de la peindre à l’huile.
En 2006, il a été abordé par un éditeur d’art travaillant pour P & O et Princess Cruise Liners. Son travail a depuis été exposé et vendu sur divers navires de croisière internationaux

Desktop

L’artiste peint sur ses tableaux des scènes triviales, très britanniques, qu’il présente d’une façon humoristique.

f91cc84a8a168aacfa0b80351d990bec
Nouveau dossier (2)

Art

Christina Angelina

christina_angelina_fanakapan_los_angeles_jozayez-2


Christina Angelina, également connue sous le nom de  » Starfighter « , est une artiste de rue basée à Los Angeles.
Angelina a commencé à peindre dès l’adolescence. Elle est connue pour ses peintures murales détaillées et réalistes qui représentent souvent des figures féminines et explorent la dualité entre force et vulnérabilité et le pouvoir associé aux deux.

Desktop
Desktop


Au mois d’avril 2016, Christina a réalisé pour le Bushwick Collective une fresque toute en sobriété, mais caractéristique de son art de sublimer les femmes.

Starfighter1551-678x452

Rien de monumental dans cette fresque plutôt discrète peinte au coin d’une rue de Bushwick, comme intégrée à la construction, sur un mur de briques bien apparent. Et la chevelure au vent comme un voilage accompagnant le regard perdu dans le lointain…

Desktop


Ses peintures murales se trouvent sur les murs de Los Angeles, mais aussi à Berlin, Miami, Reno, New York City, Belfast et Sao Paulo. Elle s’inspire également des lieux abandonnés qu’elle peut animer avec son travail.

Art

Alfredo Chamal

Les-Illustrations-hyperréalistes-au-Stylo-à-Bille-de-Alfredo-Chamal-11

Ce que l’artiste Alfredo Chamal du Mexique est capables de réaliser avec de simples stylos disponibles partout dans le commerce est étonnant. Des ombres aux plus petits reflets en passant par les plis, Alfredo tire le maximum de son stylo et crée des dessins extrêmement réalistes en attachant énormément d’attention aux détails.

Desktop

Nous le faisons aussi, peut-être sans en avoir conscience. Pendant que nous sommes au téléphone ou en réunion, nos pensées se mettent à vagabonder et notre stylo en fait de même. Le bloc-notes sur lequel, soyons honnêtes, nous n’aurions, de toute façon, rien noté est décoré de motifs, de visages ou d’autres gribouillis.
À la fin, on obtient une petite collection de mignons gribouillages.
Alfrédo, lui, obtient des dessins tellement remarquables qu’ils feraient aisément des envieux parmi les photographes.

DAEsm8jXYAAsbc0.jpg

Art

De ficelle et de papier

Invitation à partir dans un pays où la réalité se fait poésie et douceur …

Des petites figurines réalisées par Isabelle Guiot-Hullot, en ficelle et papiers originaux, sur les thèmes du voyage, de la musique, de l’enfance, de l’amour ou, tout simplement, sur la vie et ses instants, petits et grands moments !

Un peu de fil de fer, du papier, un mor­ceau de bois et sous les doigts habi­les d’Isa­belle Guiot-Hul­lot nais­sent non seu­le­ment de petits per­son­na­ges mais aussi de peti­tes say­nè­tes plei­nes de poé­sie.

63b0e11712b53fee0f8a6305d3a5b38e

Art

Eva Krdbk

La tatoueuse turque Eva Krdbk réalise des vignettes finement détaillées avec des histoires fantastiques à l’intérieur de chacune d’elle.

Les-Tatouages-de-Eva-Krdbk-02

Les pièces encrées ne mesurent que quelques centimètres de diamètre, mais elles racontent des histoires variées et souvent fantastiques. Chaque tatouage est contenu dans un cercle, nous donnant un aperçu d’un moment dans le monde de quelqu’un. Ils sont manipulés avec une approche délicate qui rappelle les contes pour enfants vintages, et beaucoup de ses encrages représentent des contes dont le thème est un voyage à travers des terres inexplorées. Les volcans entrent en éruption, les escaliers mènent vers le ciel, et des portes ouvertes donnent sur des jardins secrets. Comme les pages d’un livre d’images, les tatouages de Krdbrk insufflent un sentiment d’émerveillement onirique dans notre vie quotidienne.

Aux plis arabesques méandres de ta peau,
Tatouage à l’encre de vie de tes amours,
Serpentent encore’ toutes les caresses de mots
De tes amants d’un soir et de ceux de toujours.

Art

Pejac

Artiste de rue aux multiples talents, maître du trompe l’oeil, Pejac est né à Santander en Espagne en 1977.  Il a étudié les Beaux Arts à Salamanque, puis à Barcelone.
Pejac fait partie des rêveurs, de ceux qui ne peuvent s’empêcher de voir le monde autrement. Son travail qui utilise le noir et blanc, pour une transmission plus neutre mais aussi plus efficace, traite de sujets tels que la liberté, la paix et le lyrisme, et revient souvent avec subtilité et intelligence dans les rêves surréalistes.
Contrarié par l’attitude élitiste de ses professeurs de dessin, Pejac décide de peindre sur les murs et dans la rue pour offrir et faire découvrir son art à ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas visiter les musées.


Pour voir cet acte de « vandalisme », rendez-vous rue Édouard Manet dans le 13eme arrondissement de Paris.
Desktop
Il utilise bombes et pochoirs pour orner les villes du fruit de son imagination, aussi bien que le papier, le collage,  les toiles ou encore les fenêtres de chez lui pour  jouer avec le décor naturel et lui offrir une seconde réalité.

pejac_window_silhouettes_2
pejac-Re-Thinker-678x460
Une vision inspirante marquée par une profondeur poétique parfois sombre.Sur un mur de Vitry sur Seine, Pejac a voulu pointer du doigt « les différents aspects de la cruauté inhérante aux êtres humains, même dans leur plus jeune âge »Desktop

« Je pense que souvent – plus ou moins consciemment – nous sommes ceux qui tiennent la loupe, comme la petite fille, et d’autres fois nous sommes ceux sous le brûlant rayon de lumière »  

Desktop

Art

Les surprenants galets d’ Hirotoshi Ito

Né en 1964, Hirotoshi Itoh aka Jiyuseki est un artiste sculpteur japonais. Il suit une formation artistique à la Tokyo National Fine Arts University mais c’est en parallèle de ses études et de son travail dans l’entreprise familiale de maçonnerie, qu’il s’initie à la sculpture sur roche.
C’est non loin de sa maison, près d’une rivière, qu’il va, la plupart du temps, chercher son inspiration, partant glaner ses pierres et galets qui deviendront ces étonnantes sculptures à l’esthétique plus que singulière!
C’est un vrai magicien: il parvient à donner à la dureté de la pierre une impression de souplesse grâce de véritables illusions d’optique.

.
Desktop

L’illusion est totale et troublante. Les cailloux prennent vie de manière aussi étonnante qu’humoristique. Il trouve sa signature dans la fermeture éclair, qui donne relief et résonance à ses trouvailles.

.
memory_of_the_earth_by_jiyuseki-db5epcz (1)
Il crée des sculptures improbables en pierres et roches, en injectant de l’humour et de la surprise dans un matériau apparemment têtu.

Dans certains cas, la vie éclate de la pierre, comme ses pièces populaires révélant une bouche humaine souriante derrière une fermeture à glissière en métal.

Un travail remarquable et impressionnant !

Art·Pensées et poésies

Les yeux sont les fenêtres de l’âme.

Ces portraits sont réalisés par le photographe français Réhahn qui a capturé les visages de personnes diverses principalement sur le territoire du Vietnam et de l’Inde. Tous ont une histoire à raconter, soit c’est un portrait d’un enfant de quatre ans ou d’une femme centenaire. Chaque photo est une histoire qui raconte mille mots.

30-Photos-qui-prouvent-que-les-Yeux-sont-le-Miroir-de-lÂme-03

Réhahn Croquevieille est avant tout portraitiste ; il voit dans les yeux des personnes qu’il photographie beaucoup de tendresse et saisit alors l’occasion de capturer toute la bienveillance qui se dégage de ces regards.

Nouveau dossier (2)


Le routard photographe ne voyage qu’à moto avec son sac à dos, ce qui lui offre la possibilité de s’arrêter où bon lui semble et d’aller à la rencontre des ethnies de tout le pays. Au Vietnam, on compte 54 ethnies qui ont chacune leurs coutumes et parfois leurs propres langues. L’homme ne manque pas d’inspiration et ne lasse pas de découvrir la contrée qui l’accueille.
Réhahn amuse les locaux en s’essayant à la langue vietnamienne, et parvient ainsi à créer cette complicité qui l’amène à prendre son sujet en photo. C’est là que la magie opère.

30-Photos-qui-prouvent-que-les-Yeux-sont-le-Miroir-de-lÂme-04.jpg

Profonds comme deux puits
Mystérieux comme la nuit
Ils brûlent pour toujours
Aux flammes de l’amour.

Légers comme une pluie
Sous la lune qui luit
Ils savent consoler
Les esprits égarés.

Yves Le Guern.

Art

Quand l’art raconte une nouvelle histoire.

En 1857,  “les glaneuses” de Jean-François Millet  fait scandale…
L’objet de la discorde : une classique histoire de lutte des classes.
Par un jeu de techniques graphiques simples mais parfaitement maîtrisé (jeu d’échelle, lumière rasante sur des glaneuses aux dimensions imposantes, visages cachés ne montrant pas la dureté de l’effort, vêtements colorés et propres, renvoi des signes d’opulence au second plan…) Millet met en lumière et au premier plan les personnes les plus misérables de la société : les glaneuses, celles qui ramassent ce qui reste dans les champs une fois que tout le monde est passé.
Lors de la présentation de la toile au public en 1857, la bourgeoisie est outrée, obligée de regarder ce qu’elle ne veut pas voir, obligée de porter son regard sur un monde rural magnifié par l’artiste peintre.
jean-francois-millet-glaneusesUn siècle et demi plus tard, le célèbre street artiste Banksy accroche dans le musée de Bristol une version revisitée du célèbre tableau. Par cette « sortie de cadre », il nous rappelle deux fondamentaux de l’innovation artistique.
Aucun nouveau mouvement ne part de rien. Banksy recycle le pouvoir de subversion de Millet et en “rajoute une couche” : La glaneuse assise au bord du cadre, clope à la main rend la scène presque cool, et pourtant, glaner n’est pas glander.
Innover, c’est “sortir du cadre”. Une image vaut mille mots. Ici le traitement est “premier degré”, brut, visuel… explicite.

banksy-les-glaneuses

Bien que n’étant ni fondateur ni précurseur de ce mouvement, le roi de la provoc’, Banksy, est aujourd’hui la star incontournable du street art. Il est l’un des artistes contemporains les plus connus de notre temps.

Art·Humour

Ça décoiffe…

Quand il fait chaud, on se sait pas quoi faire de ses cheveux…

Rob the Original, lui, le sait : Il coupe, il rase, mais pas n’importe comment !
Rob est un coiffeur   pas comme les autres du côté de San Antonio . Il ne fait pas n’importe quelle coupe . Sur le crâne de ses clients, il crée des paysages et des portraits, le plus souvent de célébrités. Des dessins tondus dans le cuir chevelu qu’il réalise en une quarantaine de minutes.
Résultat: des coupes de cheveux assez originales…

coiffures-bizarres-de-rob-the-original-coiffeur-san-antonio-1

Tout a commencé il y a huit ans quand un enfant lui a demandé de tracer dans ses cheveux des petits tourbillons. À partir de ce moment, tondeuse et lame de rasoir sont devenus des pinceaux et une véritable passion pour le jeune homme originaire de Los Angeles.

Desktop

Et quand Rob The Original, comme il se fait appeler, n’est pas dans son salon coiffure, il ne manque pas d’imagination. Sel, pastèque, hamburger, moutarde ou encore pare-brise, toutes les surfaces sont une source d’inspiration pour cet artiste.

Finalement, un chignon ou une queue de cheval, c’est pas mal aussi 🙂

Art

Valérie Hadida

Pour Valérie Hadida , tout a commencé par la sculpture, pour faire comme papa qui taillait le plâtre à la maison. : Elle adore ça !
Ces figures féminines multiples sont un regard hors temps, hors contraintes, hors normes. De l’adolescente à peine sortie de l’enfance, à la femme mature, elles sont toutes là pour nous rappeler le cheminement de la femme, des femmes. Fières ou faibles, en action ou dans l’attente, fragiles ou fortes, poussées par le vent de la vie ou s’arc-boutant contre ses vicissitudes, aucune ne laisse indifférent… Les “Petites bonnes femmes” de Valérie sont un émouvant voyage à travers l’âme humaine.”

Desktop

Desktop

Mais du haut de ses 17 ans, elle est lucide. Alors, quand elle passe son bac, en 1985, elle se dit qu’elle doit trouver un « vrai » boulot de dessinatrice qui lui laisse assez de temps pour sa passion.

C’est donc avec son autre talent, le dessin, que Valérie s’est faite une place dans l’animation.

Desktop

Après avoir dessiné pour de nombreuses séries et longs métrages animés (« Les aventures de Tintin », « Chasseurs de Dragons » etc.), elle partage désormais son temps entre ses créations personnelles et son travail dans l’animation.
Son métier fait rêver les enfants. Les grands aussi, même s’ils ont souvent du mal à l’avouer.