Art

Seaty… Du mur à la toile…

Seaty est un artiste né en 1983, originaire du sud de la France. Sa quête personnelle d’identité et sa soif de liberté le conduisent, à la fin des années 90, à la découverte du mouvement Hip Hop. Ce mouvement culturel, musical et artistique l’amène à connaître le graffiti qui devient, au fil du temps, son unique centre d’intérêt.

aaa1d15-seeeaty

Issus de la scène graffiti toulonnaise du début des années 2000, il commence ses premiers tags dans la rue et s’approprie les murs dès son plus jeune âge, là où il réalise ses premières « créations sauvages ». Avec une bande d’amis, il ressent alors le besoin impétueux de sortir chaque nuit, à l’abri des regards, pour peindre dans la rue, les usines désaffectées, le long des voies ferrées ou des autoroutes. A cette époque, Le graffiti est  loin d’être considéré comme une activité recommandable  Le tag est considéré comme du vandalisme, et les taggeurs ne valent pas grand-chose aux yeux des pouvoirs publics. Ses activités nocturnes illégales et risquées lui procurent une forte montée d’adrénaline qui le stimulent dans son expression artistique. Le graffiti est porteur d’un message de révolte et d’affranchissement. Il représente souvent une recherche de reconnaissance, un défi à surmonter, ou un moyen exclusif d’expression. À travers sa quête personnelle, il exprime ainsi son désir d’authenticité. Ses « créations sauvages » lui ont permis de canaliser son énergie, épancher sa soif de liberté, et donner un sens à sa vie. En ce sens, l’Art a atteint son but …

À partir de 2008, fort de son expérience de le graffiti à l’air libre, il choisit de donner une nouvelle direction à son travail. Entièrement autodidacte, c’est en cavalier seul qu’il passe du mur à la toile avec le plus grand talent. Du mur à la toile, son travail évolue de façon plus précise, tout en conservant les codes de la culture urbaine. En 2012, il décide de vivre de sa passion et se consacre entièrement à son art. Au fil du temps, multipliant les expositions, il a su développer un style propre à lui, sa peinture dévoile un style affirmé, se posant sur différents supports, n’a aucun domaine de prédilection. S’inspirant de ses émotions et de son vécu, Seaty veut faire partager au grand public sa vision de l’art urbain, qui est très riche. Issu de la culture urbaine, là où il puise son inspiration, ses toiles dévoilent une peinture pleine d’émotions sans limite aucune. Aujourd’hui, après plus de 15 ans de carrière artistique et de pratique du street art, il continue à représenter avec autant de passion et d’audace son mouvement.

6fd4f82-saty-salopette

Art

Tattoo

Le mot tatouage vient du tahitien « ta-tu » qui est un dérivé du mot « ta-atouas » qui signifie dessin (ta ) et esprit ( atouas ).
Hier décrié, destiné aux antisociaux, le tattoo est maintenant un phénomène de mode. Sa pratique est pourtant tout sauf nouvelle : on a pu la dater du temps de la protohistoire, il y a plus de 4500 ans, grâce au corps tatoué d’Ötzi, retrouvé conservé dans le glacier du Hauslabjoch, entre l’Italie et l’Autriche. 

Se faire tatouer le corps est une pratique ancestrale, qui a évoluée avec le temps, les méthodes et les communautés.
Au XIXe siècle, les femmes amoureuses, les prostitués, les matelots et les prisonniers affichent souvent de très beaux tatouages. Certains ouvriers encrent également sur leurs bras les attributs de leur profession.

 


Tatoo-thumbLe tattoo est un art à part entière. D’abord parce qu’il s’inspire et interprète les différents courants picturaux, mais surtout parce qu’il fait appel à nos sens et à nos émotions.
Se faire tatouer, c’est raconter une histoire.
Que ce soit pour décorer son corps ou le désir de le corriger, le tattoo est  une façon de se l’approprier et de se révéler: s’encrer le corps n’est-il pas un moyen d’ancrer définitivement sa personnalité ?

Des tatouages-Phrases

 

Les tatouages de Lippo Tattoo, qui ressemble à des aquarelles

 

cca174cbddcc70189fbf1eafc2ef694e
Les tatouages «blackout»

 


febeaf5a5bff7ab58cc1f783769c5559

ETC…

c4404433978c2b5e7e44e7aa88543c74

ETC…

15.jpg

ETC…

bc2e382a1ec415ab31b24bf444ca19c6

Carte d’identité, reflet de la pensée, récit d’une histoire ou d’un passé, volonté d’appartenance, revendication silencieuse ou simple décoration le tatouage a été, est et sera..

Art

Cyril aka OneMizer

Cyril aka OneMizer est né en 1987 dans le Sud de la France. Il grandit en Afrique où il découvre l’aquarelle. De retour en France, à l’adolescence, il fait connaissance avec le graffiti parisien. Les bords des autoroutes ainsi que les métros parisiens sont de véritables musées pour lui.
En 2006 à Paris, il commence des études d’art à l’école MJM Graphic Design, sans motivation. Il préfère poursuivre sa route en autodidacte et se perfectionner dans le graffiti en allant sur les terrains vagues, les voies ferrées et dans les entrepôts désaffectés, à la rencontre des autres artistes urbains.


Petit à petit, il passe du mur à la toile, et c’est poussé par son entourage, qu’il commence à montrer son travail et exposer ses toiles au gré de ses rencontres dans des hôtels de luxe, restaurant, bars…
Son style frais, coloré et dynamique rappelle agréablement les debuts du graffiti new yorkais. On y retrouve de nombreuses caractéristiques de l’esthétique urbaine des années 90, comme par exemple le lettrage arrondi appelé « bubble » , la fameuse étiquette « Hello My Name Is » , les personnages de comics de la culture populaire, l’accumulation d’éléments figuratifs ou de mots, les différents styles d’écritures que l’on retrouvait sur les murs taggés dans les rues…

Onemizer-Oeil

onemizer-9
D’ailleurs, en récupérant des morceaux de palissades qu’il peint, OneMizer fait directement un clin d’œil aux murs en question !

10561036_427842037355362_662124378_n
Il organise ensuite ses premières expositions dans les environs de Bordeaux ainsi que dans la région parisienne. Du chemin a été fait depuis ses débuts dans les rues, et il expose désormais dans de nombreuses galeries d’art internationales (Paris, Courchevel, Megève, Cannes, Singapour, Honfleur, Londres ; Bordeaux, Galerie des Arcades aux Mouleaux, Hossegor, Go Gallery à Amsterdam, Street Art Gallery à Dubaï, Barbizon …).

Onemizer-Classic-street-Michel-Ange-101x70

Onemizer a participé avec une centaine d’autres artistes internationaux au record du monde du plus grand graffiti sur toile qui s’est déroulé à Dubaï en Novembre 2014 et qui a été validé afin d’apparaître dans le Guiness book.

Il puise son inspiration dans les classiques du pop art tels que Basquiat, Warhol… ainsi que tout simplement dans sa vie quotidienne, ce qui l’entoure, et dans la scène street art. Il aime travailler les lettrages, revisiter les portraits de personnalités ou objets qui ont marqué l’Histoire ou son histoire personnelle. Avec le temps, il développe un large panel de styles différents, combinant toujours du graffiti, du tag, des « coulures », et surtout une multitude de couleurs. Il utilise un large éventail de techniques différentes : bombes de peinture, pochoirs, dessins, posca, pinceaux, encre, et parfois même directement ses mains. Il renouvèle constamment son art, aime changer les techniques, changer de support…

C’est l’impact visuel et le choc des couleurs qui rendent chacune de ses toiles plus originales les unes que les autres.

Art·Coup de coeur

Rubato


Quand un musicien de rue se fait voler son métronome, la tristesse le gagne. Une rencontre va pourtant changer le cours de sa vie en l’aidant à sortir de la solitude.


J’aime beaucoup le message d’espoir véhiculé par ce court-métrage, cette tendresse et cette humanité.
J’aime aussi le travail effectué sur les décors, les paysages et les atmosphères.  Tous les details comme la main du musicien, par exemple. Ce n ’est pas la main d’un habitué des fosses d’orchestre. Le tabouret, les devantures des boutiques, et ce métronome à balancier, devenu aujourd’hui « vintage ». Le chien a de beaux et bons yeux.
Ce film inspirant a été réalisé par les élèves de l’ESMA (Promo 2015).

Art

Blub


Son identité est inconnue mais ses oeuvres sont célèbres .
Blub nous emmene  dans un monde bleu constellé de bulles où le masque de plongée est de rigueur…
Ce street artiste originaire de Florence part du principe que « l’art sait nager »… Une image complètement farfelue qu’il adapte à  la plupart de ses réalisations..


Les mystérieuses œuvres de Blub ont fait leur apparition à Florence en 2014. Il reprend les œuvres d’art les plus connues, les plus grands personnages historiques, de même que les célébrités les plus populaires, auxquels il ajoute un masque de plongée.
+


Avec ses masques, Blub nous envoie un message : lorsque l’on aura tous de l’eau jusqu’au cou, la solution (symbolique) sera de mettre un masque et de tenter de survivre. Derrière ces masques se cache peut-être une possibilité de changement.

Art

Isabella Morawetz

Isabella Morawetz est une jeune illustratrice australienne de 23 ans, résidant en Australie. Elle baigne dans le design et le graphisme depuis son plus jeune âge éyant des parents qui travaillent dans ces domaines. Elle à découvert Photoshop très jeune, à l’âge de 12 ans et n’as cessé depuis d’acquérir des compétences.

thumbs_Isabella_Morawetz_08
Elle nous le prouve avec des portraits dotés d’une vraie identité et d’un grand nombre de détails.

 

 


art-numerique-par-isabella-morawetz-1

 

 


illustrations-realistes-personnages-isabella-morawetz-4-600x902

 

 

Art

Cesar Biojo

 

Tout d’abord, merci à Ludivine, pour la decouverte.
Par une photo, elle m’a donné l’envie d’en savoir, d’en voir un peu plus. Merci !

César Biojo est un artiste colombien né en 1981.
Il étudie dans un premier temps et passe son doctorat à l’Université de Barcelone avant d’intégrer l’Ecole des Beaux-Arts de Flordia University en 2005.
Sa peinture se positionne au seuil de rencontre entre la création et la destruction.

Les-Peintures-de-Cesar-Biojo-10


Il réalise des portraits, nus la plupart du temps, et leur fait atteindre la perfection. Une fois cet idéal atteint, il s’applique à le détruire à coup de spatules et de fissures. Il passe du figuratif à l’abstraction dans son processus de création, donnant lieu à une parfaite imperfection.


Par cette succession d’étapes, il démontre la fugacité de la perfection qu’il a lui-même crée, la fragilité de l’Homme qui évolue dans un entrelacs de moments éphémères.


Les peintures à l’huile de ce peintre colombien affichent un mélange de réalisme et de séquences oniriques.


Son oeuvre est particulièrement représentée en Espagne et aux Etats-Unis,

Les-Peintures-de-Cesar-Biojo-09