1 – Harleyte…

photovisi-download C

téléchargementJ’aime le rock, le vent dans mes cheveux, me coucher à l’heure où les gens se lèvent, les mots que l’on chuchote à l’oreille, les conneries qui ne servent à rien, boire mon café en rêvant, manger les frites avec mes doigts, les tartes à la rhubarbe, le chat de Geluck et… conduire ma moto comme un mec .
Je déteste la méchanceté gratuite, les araignées, les égoïstes, les hypocrites, les ingrats, les gens imbus de leur personne, la sonnerie du réveil, que l’on ne me croit pas lorsque je suis sincère, que l’on s’inquiète pour moi, les dimanches soir suivis d’un lundi matin et… parler de politiqueJe crois que les hasards de notre vie nous ressemblent et que souvent, l’on rencontre sa destiné par les chemins que l’on prend pour l’éviter.Je préfère la nuit au jour parce-qu’Il y a moins de monde et plus d’étoiles…
Mais surtout, je pense qu’ il faut toujours bien faire ce que l’on fait : même une folie !

.
.

12345973_530965277080597_758002124_n

J’ai lu quelque part que pour apprendre à sortir d’une forêt, il faut d’abord s’y perdre… Alors je me perds

Un des principes de survie que donne Descartes et qui me plait bien : “MARCHER TOUT DROIT”

Choisir une direction improbable et puis s’y tenir… Absolument, résolument… Garder le cap avec obstination… En agissant de la sorte, je suis sûre de finir par sortir de la forêt, quand bien même j’aurais choisi la direction la moins bonne .

En revanche, si je change d’avis, si j’hésite, si je bifurque, si j’oblique, je risque de ne jamais trouver d’issue. Garder le cap, même dans l’incertitude !!

Oui mais ? comment garder le cap sans boussole ?

Quand on se perd pour de vrai, on a pas de boussole…

.
.


111

.
.

.
.

Avoir toujours été celle que je suis et être si différente de celle que j’étais

Samuel Becket

1618708_406353882833587_1201643968_n

Si un jour quelqu’un te dit que tu as changé, souris et acquiesce.

Sois d’accord avec lui. Parce que c’est vrai : tu as changé. Nous sommes constamment en train de changer chaque jour, en train d’apprendre de nos erreurs et de grandir en tant qu’individu. C’est inévitable, et au bout du compte, ça en vaut le coup. Je peux te garantir qu’il n’existe pas une seule personne dans ce monde qui n’a pas changé. Tu n’es plus ce que tu as été, c’est comme ça. Tu as été blessé ; tu as connu des hauts et des bas qui ont fait de toi ce que tu es aujourd’hui. Au fil des années, tellement de choses ont pu arriver – choses qui ont changé ta perception, ton ressenti, qui t’ont donné des leçons et obligé ton esprit à grandir. Au fur et à mesure que le temps passe, personne ne reste le même, mais certains continueront à te dire que tu as changé. Alors réponds leur que oui, bien sûr, tu le réalises, tu as changé. C’est de cela que la vie est faite. Tu restes le même être humain, juste un peu plus fort que tu ne l’as jamais été.

.
.

e1b09ef8dfbbaf0086a78bcf3c6139e6.

.

Dans la vie, c’est comme sur une moto, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre.

.

.
.

panneaux-humour-1145

.
.

PONEY EXPRESS – Les femmes de Milwaukee

Pour l’écouter en entier, c’est ici

Depuis les rives de Bâton Rouge
Comme le soleil d’ici
J’entends les femmes de Milwaukee
Quand le jour s’en ira
Entre les vapeurs des bateaux
Qui n’arrivent jamais à l’heure
Croiser sur le fleuve
Sawyer qui s’ennuie
Des femmes de Milwaukee
Dans mes rêves je suis
Une femme de Milwaukee
Oublier le drapeau
De mon pays là-bas
J’ai du noir sur la peau
Et en route pour la joie
C’est le vent dans les roseaux
Qui me réveille la nuit
Les femmes de Milwaukee
Dans mes rêves je suis
Une femme de Milwaukee
Voir de près l’horizon
Qui au loin s’étire
Mille et une raisons
De se faire engloutir
Dans les sables mouvants
Et ne pas revenir
Devenir un Yankee.
Dans mes rêves je suis
Une femme de Milwaukee
Un voyage au long cours
Le long des orangers
Là où ne s’essouffle
Jamais l’été
Un jour voir les contours
Du Mississipi
Avec les femmes de Milwaukee
Je veux être une femme de Milwaukee

.
.

Il y a ceux qui sont plus Pop et ceux qui sont plus Rock…
Ceux qui sont plus Honda et ceux qui sont plus Harley…
Il y a ceux qui s’en foutent un peu,
D’autres qui détestent ça et préfèrent aller chercher une bière bien fraîche.

apres-l-effort-le-reconfortOn se voit souvent, au kawa chez Zaky, le soir, le week-end…
On a 25/30 ou même 35 et certains d’entre nous se taperaient bien une crise d’ adolescence résurgente… Mais bon pas tout de suite, parce que là, j’ai poterie et j’ peux pas tout faire.

En attendant, on picole un peu beaucoup, on fume, on parle boulot, vacances, fric, on parle du prochain concert qu’on aimerait aller voir ensembles, on se dit « ah chic le Free-Wheels revient !”…
Et puis bien sûr, on parle de la nouvelle fiancée de Moriss qui est très gentille… Hein ?

Les trucs de base quoi : un joyeux bordel et du grand art dans le n’importe quoi !!!!
Quand on a fait le tour, on r’ commence, on s’ marre…. On se dit que c’est bon.
On s’aime bien, on est amis, quoi !!

“Heureux les fêlés, car ils laissent passer la lumière”

.
.

10711010_532504416885199_1054069824404784784_nQuand le froid et la nuit endorment la ville, j’aime à poser mes mains autour d’un mug de thé fumant, pelotonnée au fond du canapé en écoutant une musique qui me berce…

Et… Pour que mon énergie reste positive, je me rappelle tous ces petits riens qui me ravissent le cœur. Toutes ces petites choses sans prix :
Avoir des amis que je trouve magiques. Partager avec eux des repas aussi simples que notre relation est riche. Rire avec eux jours après jour…. Avoir été l’ado bien dans ses baskets qui m’a aidé à devenir une adulte plutôt joviale malgré les turpitudes de la vie…

Arriver à être légère quand la vie l’est moins…

.
.

La vie n’est pas une suite, ni une fuite.

640-0-a6a3b

C’est un mouvement… Un Flux… Un reflux… Tour à tour comète, tempête. Fête.
La nostalgie est ce qu’elle a toujours été : une malle dans le grenier… Un chapeau de magicien… Une source vive Une eau qui court… Un bracelet au poignet du passé… Une odeur… Un parfum têtu…
Je pense à hier… Je regarde demain… Je vis L’ici maintenant…
L’hiver s’en va. L’automne approche. Le printemps s’est caché. Et voilà l’été qui revient.
Impossible de me concentrer en ce moment. Trop de saisons en même temps

.
.

.1897978_527846334017674_2943941003695056980_n

Alors il s’est passé quelque chose, j’ai rejeté tout ce qui se trouvait autour de moi, j’ai détruit toutes les choses sur lesquelles je m’appuyais. J’ai tout arrêté, j’ai dit stop à tout.

J’ai décidé de tout envoyer balader parce que j’en pouvais plus du bordel qui régnait dans ma tête. J’en pouvais plus de ces milliers de pensées qui se bousculaient, de ces reproches que je me faisais à moi-même.

J’ai dit stop à mes amis, à ma famille, à mes loisirs. J’ai tout cessé pour qu’enfin mon cerveau puisse fonctionner. Pour que mon Coeur reparte à zéro. Pour que je sois débarrassée, libérée de tout ce mal qui est pourtant toujours là, caché, dissimulé derrière des regards, des paroles ou des sourires.

7 réflexions au sujet de « 1 – Harleyte… »

    • Merci 🙂 .
      Je m’appelle Amélie comme la page @Mélie le dit…. Harleyte est un surnom que je porte depuis de nombreuses années. Il est lié à mon amour pour la moto et plus particulièrement les Harleys. Et oui, je roule en Harley, évidemment.. Ceci ne m’empêche pas d’avoir beaucoup aimé Harlem lorsque je l’ai visité 🙂
      Voili, voilou, de quoi répondre à tes questions 🙂
      Bonne soirée .

      Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s