Et… Toc (toc)!

Toujours prends toujours un S
Jamais n’est jamais sans S
Parmi et malgré ont horreur du S
L’artichaut ne se mange pas chaud


Petite comptine trouvée dans un article (dont j’ai oublié le nom : pardon !) sur les enfants qui ont une petite voix dans leur tête.

Un peu comme moi ! ?
Vous croyez ?

Ne riez pas…
Lucile Rapin, une chercheuse renommée, affirme que la petite voix dans notre tête est un atout précieux à la mémoire. Elle nous aiderait à passer d’une tâche à une autre et à résoudre des problèmes. Elle entrerait aussi en jeu dans la régulation de notre attention et de nos comportements.

Je ne parle pas des hallucinations auditives et verbales des schizophrènes… Ça, c’est autre chose… Je parle de notre voix intérieure, celle que l’on n’écoute pas toujours (souvent à tort), de peur d’avoir l’air fou ou ridicule : la voix de la raison, ou la voix du cœur, suivant les circonstances.
Alors ? Faut-il suivre nos automatismes qui nous poussent à faire (ou ne pas faire) certaines choses, par sécurité, ou écouter cette petite voix qui nous inspire à faire les choses autrement, en risquant l’échec ?

Voilà… Voilà ! La question est posée…
Moi, je vous laisse. Ma petite voix a besoin de repos. Elle a trop tourné, sur son petit vélo, dans ma tête.

16 réflexions sur “Et… Toc (toc)!

    1. Je compte bien rouler avec le printemps 🙂 Mais là, je préfère rester au chaud : c’est l’hiver ici. Profite de ton soleil du sud.
      Bises amicales

      J’aime


  1. Les sculptures de Michelangelo
    m’ont dit, aurait dû, uniquement
    Doit être débarrassée de la pierre superflue
    Ce principe ne s’applique-t-il pas aussi aux hommes ?
    On peut dire de beaucoup d’entre eux qu’ils ne sont pas taillés
    Il n’en reste pas moins que sur un gros bloc, il faut mettre
    Il n’y a pas toujours un coin grossier

    N’entends-tu pas le joueur de tambour
    Qui frappe en toi avec insistance
    Qui te fait résister à tous les coups
    Même à travers le camp ennemi
    Écoute-le, il te dira quelque chose
    S’il ne s’agite plus
    C’est le signe que
    Plus rien ne bouge

    Refrain

    C’est devenu la mode
    D’être intériorisé
    On s’écoute et on s’émeut.
    Ce qui est étrange, c’est que,
    Que ceux qui s’affinent tant vers l’intérieur
    Se pétrifient si souvent à l’extérieur
    Pourtant, tu es au début
    Et tu ne sais pas encore où tu vas
    Il existe une aide à l’orientation

    Refrain

    Refrain
    salutations affectueuses

    Aimé par 2 personnes

  2. Ping : Et… Toc (toc)! — La Page @Mélie – SW

  3. Toujours écouter sa petite voix. Chaque fois qu’elle m’a dit: « J’aime pas ce client. » ou « J’aime pas ce projet », et que j’ai fait (avec un T) le projet quand même avec le client que j’aimais pas… ça a toujours fini en désastre…
    Bonne nuit Mélie… Les jours avancent doucement et le traitement aussi? Biz.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s