Arcadian – Les sables émouvants

Allongés sur le sable chaud
Je comptais les grains de ta peau
Toi tu nageais entre deux eaux
Entre une pelle et un râteau
Est-ce les envies, les U.V?
Je me sentais fondre et bruler
C’est fou comme on était vivant
Sentir bouillir, battre son sang
Tu sais les sables émouvants
Plus tu grandis, plus tu t’enfonces dedans
Même si le temps court
Ce mois d’août dure toujours
Ce mois d’août doux doudou toujours
Même si le vent tourne
Ce mois d’août dure toujours
Ce mois d’août doux doudou dure toujours
Je revois les vagues et puis la mer
Danser dans l’écume de nos verres
Et nous saouler aux vents salés
Toute la nuit on se ressert
Écoute nos rires ricocher
Dans l’eau claire de ciel d’été
On écrivait sans le savoir
Les plus…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s