A mon Père

Je voudrais oublier le temps
Pour un soupir pour un instant
Une parenthèse après la course
Et partir où mon cœur me pousse
Je voudrais retrouver mes traces
Où est ma vie où est ma place
Et garder l’or de mon passé
Au chaud dans mon jardin secret
Je voudrais passer l’océan, croiser le vol d’un goéland
Penser à tout ce que j’ai vu ou bien aller vers l’inconnu
Je voudrais décrocher la lune, je voudrais même sauver la terre
Mais avant tout je voudrais parler à mon père
Parler à mon père…
Je voudrais choisir un bateau
Pas le plus grand ni le plus beau
Je le remplirais des images
Et des parfums de mes voyages
Je voudrais freiner pour m’asseoir
Trouver au creux de ma mémoire
Des voix de ceux qui m’ont appris
Qu’il n’y a pas de rêve interdit
Je voudrais trouver les couleurs, des tableaux que j’ai dans le cœur
De ce décor aux lignes pures, où je vous vois et me rassure,
Je voudrais décrocher la lune, je voudrais même sauver la terre,
Mais avant tout, Je voudrais parler à mon père…
Je voudrais parler à mon père…
Je voudrais oublier le temps
Pour un soupir pour un instant
Une parenthèse après la course
Et partir où mon cœur me pousse
Je voudrais retrouver mes traces
Où est ma vie, où est ma place
Et garder l’or de mon passé
Au chaud dans mon jardin secret
Je voudrais partir avec toi
Je voudrais rêver avec toi
Toujours chercher l’inaccessible
Toujours espérer l’impossible
Je voudrais décrocher la lune,
Et pourquoi pas sauver la terre,
Mais avant tout, je voudrais parler à mon père
Parler à mon père…
Je voudrais parler à mon père
Parler à mon père…

Parfois je pense à toi dans les voitures
Le pire, c’est les voyages, c’est d’aventure
Une chanson fait revivre un souvenir
Les questions sans réponse ça c’est le pire
Est-ce que tu m’entends? Est-ce que tu me vois?
Qu’est-ce que tu dirais, toi, si t’étais là ?
Est-ce que ce sont des signes que tu m’envoies ?
Qu’est-ce que tu ferais, toi, si t’étais là ?
Je me raconte des histoires pour m’endormir
Pour endormir ma peine et pour sourire
J’ai des conversations imaginaires
Avec des gens qui ne sont pas sur la Terre
Est-ce que tu m’entends? Est-ce que tu me vois?
Qu’est-ce que tu dirais, toi, si t’étais là ?
Est-ce que ce sont des signes que tu m’envoies ?
Qu’est-ce que tu ferais, toi, si t’étais là ?
Je m’en fous si on a peur que je tienne pas le coup
Je sais que t’es là pas loin, même si c’est fou
Les fous c’est fait pour faire fondre les armures
Pour faire pleurer les gens dans les voitures
Est-ce que tu m’entends? Est-ce que tu me vois?
Qu’est-ce que tu dirais, toi, si t’étais là ?
Est-ce que ce sont des signes que tu m’envoies ?
Qu’est-ce que tu ferais, toi, si t’étais là ?

Juste des fleurs…Demain, c’est la fête des pères. Une triste journée, parce que tu ne seras pas là… Je t’envoie une tonne de bisous et des montagnes de câlins. Et, comme toujours, tout mon amour de petite fille, en admiration devant toi.
Je t’aime mon papou.
Tu restes avec moi, pour toujours, protégé au fond d’un cœur rempli d’amour.
Je t’embrasse. Je t’aime. Et n’oublie pas : c’est toi mon héros !.

Quand c’est la fête des papas, bien sûr que tu me manques…
Quand j’ai besoin de caresses, bien sûr que tu me manques…
Quand j’ai besoin de tendresse, bien sûr que tu me manques…
Quand j’ai peur, et que j’ai envie de me blottir, bien sûr que tu me manques…
Quand je pleure et que plus personne ne me console, bien sûr que tu me manques…

Je souhaite à tous les enfants de la terre d’avoir un papa comme celui que j’ai eu…
Bons rides la haut, Papa !
Je t’aime pour toujours

123

Papa solide… Papa bolide… Papa tranquille… Papa fragile… Papa rigolo… Papa costaud… Papa protecteur… Papa grondeur… Papa débrouillard… Papa fêtard… Papa sérieux… Papa heureux…

Quand je pense à toi, c’est tout ça à la fois !
Bonne fête Papa !

Il portait des culottes, des bottes de moto
Un blouson de cuir noir avec un aigle sur le dos
Sa moto qui partait comme un boulet de canon
Semait la terreur dans toute la région.
Jamais il ne se coiffait, jamais il ne se lavait
Les ongles pleins de cambouis mais sur les biceps il avait
Un tatouage avec un cœoeur bleu sur la peau blême
Et juste à l’intérieur, on lisait : « Maman je t’aime »
Il avait une petite amie du nom de Marie-Lou
On la prenait en pitié, une enfant de son âge
Car tout le monde savait bien qu’il aimait entre tout
Sa chienne de moto bien davantage…
{au Refrain}Marie-Lou la pauvre fille l’implora, le supplia
Dit : « Ne pars pas ce soir, je vais pleurer si tu t’en vas… »
Mais les mots furent perdus, ses larmes pareillement
Dans le bruit de la machine et du tuyau d’échappement
Il bondit comme un diable avec des flammes dans les yeux
Au passage à niveau, ce fut comme un éclair de feu
Contre une locomotive qui filait vers le midi
Et quand on débarrassa les débris…On trouva sa culotte, ses bottes de moto
Son blouson de cuir noir avec un aigle sur le dos
Mais plus rien de la moto et plus rien de ce démon
Qui semait la terreur dans toute la région…

Comment t’as fait maman
Pour savoir que papa
Beau temps ou mauvais temps
Il ne partirait pas
Est ce que t’en étais sure
ou si tu ne savais pas
est ce que les déchirures,ça se prévoit
Comment t’as fait maman
Pour trouver le bon gars
Tu l’as connu comment
Tu l’as aimé pourquoi
Est ce que y’en avait qu’un
dans tout le présent siècle
et il s’trouve que c’est toi qui dors avec
Comment t’as pu trouver
un homme qui n’a pas peur
qui promet sans trembler
Qui aime de tout son coeur
Jle disai y’a longtemps
Mais pas d’ la même manière
T’as d’la chance maman
Le plus fort c’est mon père
Comment ça s’fait maman
Que dans ma vie à moi
Avec autant d’amants
Avec autant de choix
J’ai pas encore trouvé
Un homme comme lui
Capable d’être amant,père et mari
Comment t’as fait maman
Pour lui ouvrir ton coeur
Sans qu’il parte en courant
Avec c’que t’as d’meilleur
Est ce qu’y a des mots magiques
Que t’as dit sans t’rendre compte
Explique moi donc c’qu’y faudrait qu’je raconte
Quand j’ai l’air d’les aimer
Les hommes changent de regard
Si j’ose m’attacher
Y s’mettent à m’en vouloir
Si je parle d’avenir
Y sont djà loin derrière
J’avais raison dle dire
Le plus fort c’est mon père
Vas-tu m’dire maman
Comment t’as pu savoir
Dès le commencement
qu’c’était pas un trouillard
Qu’il allait pas s’enfuir
Et qu’il allait tout faire
Pour que je puisse dire
Le plus fort c’est mon père
Quel effet ça t’a fait
quand tu l’a rencontré
Est c’que ça t’paraissait
qu’il allait tant t’aimer
Les hommes bien souvent
Paraissent extraordinnaires
Mais dis toi bien maman…
Qu’le plus fort… c’est mon père

32 réflexions sur “A mon Père

  1. clem

    J’adore ces chansons et je rêverai qu’elles puissent résonner dans le coeur de mes enfants car pour ma part, elles me soulèvent le coeur mais pas dans le sens espéré.
    Je me console en me disant que j’en aurai au moins tiré mon amour pour la moto (et la mécanique en générale, c’est déjà pas mal)
    Bel article en tout cas, tu as beaucoup de chance d’avoir un papa qui mérite cet hommage 😀
    Bisous ma belle
    Bonne journée
    Clem ❤

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour partager vôtres émotions ici sur le blog.

    Tous ces souvenirs sont beaus, précieux et délicats. Mon père est toujours malade et faible. J’espère pouvoir creer plus moments heureux avec lui.

    Belle semaine.

    Aimé par 1 personne

  3. Un bien joli et tendre hommage à ton papa. La fille a donc suivi le père dans sa passion pour la moto. Partagiez vous ces moments sur la route ensemble avant qu’il ne s’en aille ? Si oui, il devait être fier de toi et heureux de partager ces instants là avec toi, sa fille. Merci pour ce doux partage fort en amour 💖💖💖. Bisous Mélie

    Aimé par 1 personne

    1. Ho oui, nous en avons partagé des km de bitume, de chemin, des paysages, des odeurs et des discussions… Parce que la moto, c’est tout ça et bien plus encore. Et j’espère partager les mêmes choses avec mon fils.
      Merci à toi
      Bisous Cécile

      Aimé par 1 personne

  4. Meme si mon pere est loin de moi, mais chaque jour qui passe je tiens a lui montrer combien je l’aime, combien il me manque et combien je pense a lui.. Et des que j’aurai l’occasion d’etre avec lui je ne manquerai pas de passer les plus beaux moments avec lui et de lui montrer combien je tiens a lui.. Tes mots m’ont beaucoup emus et je suis vraiment desolee mais je sais que ton papa serait tres fiere de toi et de la personne que t’es devenue mon amie… Bisous et encore merci pour le partage..

    Aimé par 1 personne

  5. Toni Porter

    Je n’ai jamais osé venir ici, c’était comme un sanctuaire…Et puis je viens de lire les textes la, les commentaires… Alors voilà ma Jolie Mélie, ce n’est pas grand chose mais c’est pour toi Princesse.
    Belle soirée étoilée.

    Titre : À mon Père.
    Poète : Théodore de Banville (1823-1891)
    Recueil : Les Stalactites (1846).

    Ô mon père, soldat obscur, âme angélique !
    Juste qui vois le mal d’un œil mélancolique,
    Sois béni ! je te dois ma haine et mon mépris
    Pour tous les vils trésors dont le monde est épris.

    Oh ! tandis que je vais fouillant l’ombre éternelle,
    Si la Muse une fois me touchait de son aile !
    Si ses mains avaient pris plaisir à marier
    Sur mon front orgueilleux la rose et le laurier
    Par lesquels le poète est souvent plus qu’un homme,
    Comme je tomberais à tes genoux ! et comme
    Je ne serais jaloux de personne et de rien,
    Si tu disais : Mon fils, je suis content, c’est bien.

    Car ce cœur fier que rien de bas ne peut séduire,
    Ô père, est bien à toi, qui toujours as fait luire
    Devant moi, comme un triple et merveilleux flambeau,
    L’ardeur du bien, l’espoir du vrai, l’amour du beau !

    Théodore de Banville.

    Aimé par 1 personne

      1. Toni Porter

        J’ai aucun doute la-dessus !
        Tu n’es pas que belle, intelligente et humaine. Tu as de très belles valeurs, avec toi chaque matin a du sens, chaque nuit apporte son lot de magie…Il sera fort comme sa maman, et il aura aussi ses faiblesses comme sa maman. Tu peux être fière de toi ma Mélie, crois-moi, tout comme ton papa, il est si fier de sa petite Mélie.
        Il y a tellement de gens qui t’aiment Princesse…
        Bonne nuit ma belle.

        Aimé par 1 personne

  6. Merci, également, Amélie, pour ce superbe billet aux couleurs de l’amour paternel !
    Belle semaine pour toi. En ces temps de retour à une vie « normale », sois prudente et prends bien soin de toi, de ta famille et plus particulièrement de ton fils. Bisous d’Auvergne, sous la pluie, aujourd’hui.
    Et petite citation supplémentaire :
    « Un papa, c’est l’autorité côté cour et la tendresse côté jardin. » (Jean Gastaldi)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s