En ce visage, l’avenir

ac034a53b0cd48f102025d520ebaa122

.

Il faut revenir pas à pas
Vers la seule fenêtre ouverte
L’avenir est là
Comme un enfant qui rit.
Il reste assez de jour
Pour guérir une forêt
Assez d’arbres
Pour croire à l’aurore
Un grand coup de ciel sur ta vie
A fait le monde pur
Comme un drap gonflé par le vent.

.

.

– Hélène Cadou – En ce visage, l’avenir

3 commentaires sur “En ce visage, l’avenir

  1. Moi, c’est ce poème de Paul Fort qui me redonne le sourire…

    La grenouille bleue

    Nous vous en prions à genoux,
    bon forestier, dites-nous le !
    à quoi reconnaît-on chez vous
    la fameuse grenouille bleue ?

    A ce que les autres sont vertes ?
    A ce qu’elle est pesante ? Alerte ?
    A ce qu’elle fuit les canards ?
    Ou se balance aux nénuphars ?

    A ce que sa voix est perlée ?
    A ce qu’elle porte une houppe?
    A ce qu’elle rêve par troupe ?
    En ménage ? Ou bien isolée ?

    Ayant réfléchi très longtemps
    et reluquant un vague étang,
    le bonhomme nous dit: eh mais,
    à ce qu’on ne la voit jamais.

    Tu mentais, forestier. Aussi ma joie éclate !
    Ce matin je l’ai vue ! Un vrai saphir à pattes.
    Complice du beau temps, amante du ciel pur,
    elle était verte, mais réfléchissait l’azur.

    (Paul Fort)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s