Chaud, Froid, mal aux pieds…

1540-1A quel point les jardins doivent-ils être secrets ? Doit-on cultiver tant de mystère qu’on en deviendrait malhonnête aux yeux des francs, se mentir à soi-même? Jouer cartes sur table ? Être dans le déni ou révéler qui l’on est ?

Existe-t-il une place pour le non-entendable ? Ne dire mot pour consentir. Sentir les cons et tout dire ?

Alors taire ou déballer les petits trucs des recoins de notre caboche ? Ouvrir les petits tiroirs de notre tête bien faite à la mémoire sélective pour se souvenir d’oublier…

Ludivine Courtial

2 commentaires sur “Chaud, Froid, mal aux pieds…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s