Edyth Foley

Cela peut paraître surprenant, mais dès les années 1900, des femmes ont participé à des essais de motos, il suffit d’examiner les listes d’engagement des essais internationaux et écossais des six jours qui ont maintenant plus de 100 ans, pour trouver des femmes qui avaient commencé à faire de la moto en compétition.

Le 22 août 1925 : Mlle Foley, concurrente des «Six Days Reliability Trials» internationaux à Brooklands.

Edyth Foley, était une pionnière, pilote de moto britannique, il y a plus d’un siècle.

La pilote de moto britannique Edyth Foley sur sa moto après avoir effectué un test de fiabilité à Brooklands, près de Weybridge, dans le Surrey, en Angleterre, en1925

Elle s’est fait connaître dans les années 1920 et 1930, pour ses performances dans les courses d’endurance.

Edyth Foley (52-499 Triumph) et Louie Ball (plus tard McLean) – (64-499 James) au circuit de course de Brooklands, Weybridge, Surrey, au cours de l’ISDT 1925

L’idée qu’une fille puisse s’adonner à ce qui était perçu comme un sport pour hommes en a effrayé plus d’un. Edyth faisait partie de ces femmes qui concouraient sur un pied d’égalité avec leurs homologues masculins et gagnaient le respect de tous. Elle était « polyvalente », participant à des essais de vitesse et à des courses d’endurance.

Scottish Six Days à Édimbourg, : Edyth Foley avec le n° 57, Marjorie Cottle (Raleigh) le 53 e Louie MacLean le 72.

Elle a remporté une médaille d’or individuelle à l’International « Silver Vase » des Six Days, en 1927. C’était une des épreuves de moto les plus difficiles au monde, un événement qui était considéré comme les « Jeux olympiques » du sport moto.

L’équipe Anglaise qui a remporté le Trophée Silver Vase ISDT 1927 : Edith Foley N° 79, Marjorie Cottle N°20 et Louise McLean N° 39.
Silver Vase Womens ISDT à Harrogate (à droite) N° 86 Miss Edith Foley (494 Triumph), N°46 Mme Louise Mclean (348cc Douglas) et Miss Marjorie Cottle (348cc Raleigh) [HF3383]
Edith Foley, concurrente de la course d’endurance ‘Paris-Pyrénées-Paris’, pose avant son départ, à Paris France, le 2 août 1933.

28 réflexions sur “Edyth Foley

  1. Merci Mélie!
    J’ai lu ton post et regardé les jolies frimousses des pionnières. Impressionnant.
    Avant de partir pour deux heures de marche avec Nico, une lecture m’interpelle:
    A Wimbledon les joueuses demandent l’abandon des tenus blanches car en cas de règles, le blanc est trop salissant…
    Je serais heureux d’avoir l’avis d’Edyth Foley!
    Bises amicales et bonne fin de semaine.

    Aimé par 1 personne

  2. Les femmes nées vers 1900 étaient des battantes. A moto, sufragettes, ou à l’université. elles ont changé le monde. Je pense toujours à Oxford qui n’a donné son premier diplôme à une femme qu’en 1923… Dingue!
    Tes vacances se passent bien? À Paris la canicule est une folie…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s