Saint-Patrick

Le 17 mars, jour de la Saint Patrick, est une fête, à la fois millénaire et planétaire, qui célèbre le plus connu des saints patrons d’Irlande.

Saint Patrick est un saint patron irlandais, né en Grande-Bretagne, à la fin du IVe siècle. À 16 ans, il est kidnappé par des corsaires et vendu comme esclave à un druide de l’ouest de l’Irlande. Privé de nourriture et de vêtements, il vit dans un isolement total. Six ans après le début de sa captivité, il réussit à s’enfuir de chez son maître et rejoint le port de Wexford, où il trouve un navire en partance pour la Grande-Bretagne. Là, il fait face à la famine et connaît une seconde captivité, avant de rejoindre sa famille et d’entrer dans les ordres. Il est ordonné diacre vers 418 et en 432, il est sacré évêque et reçoit le nom de Patricius.
Peu de temps après, il retourne en Irlande, persuadé d’avoir reçu la mission de convertir ce pays au christianisme. Sa connaissance du pays et de la langue facilite son travail de conversion et de baptême. À sa mort, le 17 mars 461, à Saul, Downpatrick en Irlande, il a converti des milliers de prêtres druides et d’aristocrates au christianisme.

Cette histoire est controversée par Roy Flechner, auteur de Saint Patrick Retold : The Legend and History of Ireland’s Patron Saint, qui affirme que l’histoire traditionnelle est probablement de la fiction. :
– « La possibilité qu’il réussisse à passer de son prétendu lieu de captivité dans l’ouest de l’Irlande, en Grande-Bretagne sans être détecté, à une époque où le transport est extrêmement compliqué, est hautement improbable. Il est plus probable qu’il se soit enfui sur l’île pour éviter d’hériter du travail de son père en tant que percepteur romain. Ce travail étant de plus en plus risqué financièrement, puisque les collecteurs doivent compenser le manque à gagner de leurs propres poches. »
Il dit également :
– « Plutôt que d’être un esclave, il est plus réaliste de penser que Patrick soit, en fait, un marchand d’esclaves parce qu’il se proclame riche à une époque où l’Irlande manque d’économie monétaire et où la traite des esclaves est l’une des rares entreprises lucratives. »
À son avis, cette légende est initiée par Patrick lui-même, dans les textes qu’il écrit, parce que c’est ainsi qu’il veut qu’on se souvienne de lui.

Une autre légende raconte qu’il a chassé les serpents d’Irlande en utilisant des trèfles. (Cette fois, ce sont les biologistes qui affirment qu’il n’y a jamais eu de serpents en Irlande.)
À vous de choisir votre version de l’histoire…

Chicago teint sa rivière, du même nom, en vert à l’occasion de la Saint Patrick.

Ce sont des Irlandais, émigrés aux États-Unis, qui transforment la Saint-Patrick en une fête laïque de réjouissances. En 1737, Boston organise son premier défilé, suivi de New York en 1762. Depuis 1962, Chicago colore sa rivière en vert pour marquer cette fête. Le corned-beef, le chou et la bière sont associés à cette journée. La bière est même parfois teintée en vert pour cette journée.

Aujourd’hui, la Saint-Patrick est célébrée dans le monde entier. Ces célébrations ont généralement pour thème tout ce qui est irlandais et, par association, la couleur verte.

Tchin !!

31 réflexions sur “Saint-Patrick

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s