Patti Waggin

Née en 1926, Patricia Hardwick est élevée par sa mère, dans le nord de la Californie, avec une bande de demi-frères. Alors que l’on sait que sa mère est une ancienne danseuse de scène, l’identité de son père est inconnue.

Patti sur la ligne de départ d’un enduro, en Californie, sur son bobber Indian

Jeune fille, Patricia a deux amours : Doug Craig et les motos. Elle commence à participer à des courses de motos locales à 14 ans et se marie avec Doug en 1942, alors qu’elle a tout juste 16 ans. L’histoire ne dit pas si c’est Doug qui a initié Patricia à la moto ou si elle l’a rencontré par le biais de la moto, mais c’est l’amour du deux-roues qu’elle garde pour le reste de sa vie. Doug n’a pas cette chance. Quelques années plus tard, le couple se sépare et Patricia part pour Chico, en Californie afin de continuer ses études au Chico State University. Elle y étudie le théâtre, obtenant un rôle dans une production de Pinocchio. Mais elle découvre rapidement que travailler la nuit sur la scène burlesque est beaucoup plus lucratif. Ce travail lui permet de payer ses études. Dès lors, elle mène une triple vie : pendant la journée, elle est étudiante. La nuit, elle attire des foules dans le café où elle présente son numéro de strip-tease. Et à ses moments de repos, elle défie la mort les pistes de Dirt-track.

Qui a porté la frange en premier ?
Patti Waggin ou Betty Page ??

La moto joue un grand rôle dans sa vie et elle passe la plupart de ses week-ends à travailler sur les pistes de dirt track de Nor Cal. Cette fois, elle n’est pas en compétition, mais elle est payée pour remettre des trophées aux gagnants.

Remise du trophée lors d’une course tout terrain en Californie

C’est probablement lors de l’un de ces événements, qu’elle rencontre son prochain mari, Bill Brownell.
Bill est une véritable légende du motocyclisme. En plus d’être un coureur de dirt track à succès, il crée également une concession Indian-Cushman à Chico, qui grandit pour inclure Triumph, BSA et Honda. Dans les années 1960, il aide à fonder le Cycleland Speedway. Il est également membre du BoozeFghters Motorcycle Club et, en 1999, est intronisé au Temple de la renommée de Indian Motorcycle..
Bill capitalise sur la renommée de Patricia pour aider à attirer les foules aux courses de motos, Patricia continuant son rôle de fille aux trophées. Son histoire est présentée dans plusieurs magazines pour hommes. L’idée d’une « motarde strip-teaseuse » suscite l’imagination des lecteurs.
Malheureusement pour Bill, leur mariage ne dure que quelques années et en 1950, ils divorcent

Patricia et Bill sur la piste

C’est après son deuxième mariage que la carrière de Patricia décolle réellement. Elle se produit partout aux États-Unis. Avec le début de la guerre de Corée, ses photos sont très demandées par les GI américains à l’étranger. Patti attire l’attention de Hugh Hefner qui lui réserve la couverture, dans le numéro d’octobre 1955, de Playboy Magazine.

En 1955, Patricia se marie une troisième fois. Cette fois, avec le lanceur de la Major League Baseball (MLB), Frederick Don Rudolph. Don a joué dans le White Sox farm system de Chicago et assume rapidement les fonctions de directeur artistique de Patricia tout en continuant à jouer au baseball. En tant que manager, il a pu programmer ses spectacles pour qu’ils coïncident avec les lieux de ses matchs afin qu’ils puissent être ensemble le plus possible. Dans le cadre de son contrat, Don n’est pas autorisé à conduire des motos, alors Patricia renonce à rouler sur deux roues et passe aux karts de course.

Patti et Don

En 1960, Patricia arrête les spectacles pour créer une famille avec Don. Ils ont une fille en 1961. En 1963, Don prend sa retraite du baseball et se concentre sur son entreprise, California Underground Utilities. Le 12 septembre 1968, alors qu’il conduit son camion sur une pente raide près de chez lui à Granada Hills, en Californie, le camion se renverse. Il est éjecté et le véhicule l’écrase. Don Rudolph est mort à l’âge de 37 ans. »
Dévastée par cette perte, Patricia affirme que la conduite de son Harley-Davidson est le plus grand soutien qui l’aide à continuer. 
Elle ne se remariera jamais et décède à 66 ans, en 1992.

Patricia au coté de son Knucklehead de 1940

20 réflexions sur “Patti Waggin

  1. Iosif

    Magnifique ! Merci !
    Il y a toujours eu et seront jusqu’à la fin, des femmes fortes qui ont été des modèles pour leurs hommes, dans tous les aspects et les dimensions de la perception de la vie!
    Une fin de semaine relaxante, merveilleuse, bénie dans tous les aspects, chère Melie

    Aimé par 1 personne

  2. Iosif

    Oui 🙂
    Dans la situation où les deux entités homme-femme sont dans l’Esprit et la Vérité absolue, les deux deviennent Un A AAbsolument divin.

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis en retard pour commenter cette publication mais mon excuse est que nous avons passé deux jours au bord de la mer pour accueillir la soeur de Cornelia. Nous la reconduirons du reste à l’aéroport d’Alicante dans une semaine. Le tout avec notre camping-car!
    J’ai attendu d’être reposé pour lire cette fabuleuse histoire de Patti Waggin. Merci Mélie… mais tu sais ce que je pense et il n’est pas nécessaire d’en rajouter. Une petite remarque, moi j’adore ses jambes…
    Amicalement à toi et encore merci de nous faire rêver. Nous en avons tous bien besoin, non?

    Aimé par 1 personne

    1. Chez toi, il doit encore faire beau et tu as bien raison d’en profiter. A Lyon, l’hiver est arrivé.
      Tu ne dois pas être le seul à admirer les jambes de Patti 🙂
      Bonne fin de semaine Norbert

      J'aime

  4. Betty Page? Madame a des lettres. 😉 Les deux probablement. J’imagine qu’à l’époque 80% des américaines avaient la frange. (Que les deux avaient fort belle…)😎
    Mais Dieu que la vie des gens peut être douloureuse. Et pourtant il faut faire contre mauvaise fortune bon coeur.
    Quels sont tes plans pour Noël? Ou est-ce un peu tôt?

    Aimé par 1 personne

    1. Elle n’a peut-être pas eut une voie facile mais elle a su garder sa passion et ça, tout le monde ne sait pas le faire 🙂
      Noel est encore un peu loin, mais s’il n’y a pas de contrainte sanitaire, j’irai passer la deuxième semaine des vacances scolaires à la montagne 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s