Eva Marzone Ollearo

Eva Marzone est née à Piverone, le 21 octobre 1906, de Francesco Marzone, menuisier et de sa femme Celestina Rege. Elle est également connue sous le nom d’Eva Ollearo et est surnommée « la Birusa » (qui signifie rapide et audacieuse, en piémontais.). Non seulement parce que dans les années 20 et 30, une femme conduisant une moto est un spectacle inhabituel, mais aussi parce qu’elle participe à des compétitions avec de beaux résultats, meilleurs que de nombreux concurrents masculins.

Adolescente, elle part pour le Paraguay comme nounou, chez l’avocate Ricca di Piverone qui est consul dans ce pays et y vit plusieurs années.

De retour en Italie, elle s’installe à Turin, rejoignant sa sœur Ester qui a épousé Neftàli Ollearo. C’est lui qui fonde, en 1920, à Turin (Italie), la marque de motos Ollearo.

Eva, est passionnée de moto au point de devenir pilote de compétition. Elle participe à des montées impossibles et à des courses sur route et circuits, obtenant des résultats flatteurs, comme en témoignent les chroniques de l’époque.

Elle travaille pour la société Ollearo et y joue un rôle résolument innovant, aidée par son comportement agréable et professionnel ainsi que ses prouesses dans le sport moto.

Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, elle travaille comme civile à la caserne « Amione » à Turin, où elle utilise ses compétences en matière de transport militaire.

17 réflexions sur “Eva Marzone Ollearo

  1. Malgré mon âge vénérable, cette histoire est si ancienne que je me suis permis de chercher sur le net. Ollearo est la seule Italienne d’avant-guerre à cardan. Qu’ajouter? Que BMW et Harley n’ont rien inventé en matière de transmission à cardan? Je plaisante et te remercie de nous faire vivre des épisodes à la gloire des femmes et de la bécane.
    J’attends la suivante…

    Aimé par 1 personne

  2. Iosif

    Merci ! J’ai toujours admiré les vraies femmes combattantes et courageuses qui, dans de nombreux milieux, se sont avérées bien au-dessus des mâles dominants.

    Journées ensoleillées et heureuses, chère Melie !

    Aimé par 1 personne

      1. Iosif

        Oui ! Tout ce qui est en 2D virtuel, c’est faux, imité, déformé, occulte. La réalité objective 3D est tangible, vivante, animée par l’esprit et les sentiments. 🙂

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s