Florence Blenkiron Kingaby

Florence Margaret Charlotte Blenkiron (24 avril 1904 – 4 mars 1991) est née à Harmby, dans le Yorkshire du nord. Son père, John Blenkiron, est assistant au recensement et sa mère, Mary Ainsley Atkinson est femme au foyer. Elle a un frère ainé : John William Amiby Blenkiron (né en 1900).
Elle conduit sa première moto à l’âge de seize ans.

En 1928, elle participe à la première course pour femmes sur le circuit de Brooklands , organisée par Lady Malcolm Campbell .

Florence après sa victoire à Brooklands le 18 octobre 1933

Le 18 octobre 1933, sur sa moto SJA 350cc, elle remporte la première course dans laquelle les femmes et les hommes concourent sur un pied d’égalité. C’est la première femme qui gagne une course mixte.

Le 14 avril 1934, sur sa moto Grindlay-Peerless de 500 cm3, Florence franchit la barrière des 160 km à l’heure. Elle atteint la vitesse de 165 km/h et reçoit le Gold Star Award du British Motor Cycle Racing Club. Elle devient la première femme qui reçoit ce prix. Seules deux autres femmes ont reçu cette médaille, Beatrice Shilling en août 1934 et Theresa Wallach en 1939.

Le 11 decembre 1934 : Le départ

Le 11 décembre 1934, Avec Theresa Wallach, elles partent de Crown House, Aldwych à Londres vers Cape Town, Afrique du Sud, sur leur moto Panther monocylindre de 600 cm3 nommée « Venture », avec side-car et remorque.

Florence et Thérésa avec le Panther monocylindre de 600 cm3 (avec side-car et remorque) 

Après avoir obtenu les permis des administrateurs des colonies françaises qu’elles doivent traverser, les deux femmes quittent Alger le 26 décembre 1934 pour plus de 11 000 km, dont près de 1000 à travers le désert du Sahara. A la vue de passages infranchissables par un lourd sidecar combiné, le side et la remorque sont démontés et les femmes se lancent en solo à travers les 1000 km de désert, sans boussole.

Même avec une machine solo, le terrain s’avère terriblement difficile et la moto tombe en pane à 100 km d’Agadez. Ce sont des membres de la tribu touareg qui remorquent la moto jusqu’à Agadez. Apres un mois d’attente pour que le moteur soit réparé et le side remonté, l’équipage au complet reprend le voyage : Le Niger… Le Tchad… Le Congo… L’Ouganda… Le Kenya… Le Tanganyika… Le contournement du désert du Kalahari… Le Zimbabwe… Les chutes Victoria… Pretoria… Bleimfontein et enfin, avec lune moto épuisée, elles arrivent au Cap le 29 juillet 1935, après avoir parcouru plus de 12 000 km en sept mois

Adieu de la mairesse de Bloemfontein juillet 1935

Après cet incroyable voyage, les deux femmes se sont séparées et ne se sont plus jamais rencontrées, la raison exacte de cet adieu n’est pas connue.

Après s’être séparée de sa compagne de voyage, Florence reste au Cap et demande à P&M s’ils peuvent lui envoyer un autre véhicule afin qu’elle puisse retourner à Londres par voie terrestre en moto. Le constructeur accepte et lui envoie une moto.
Elle repart début septembre 1935 en suivant le même itinéraire sans problème majeur.
En janvier, elle arrive à Kano au Niger, bien préparée pour le tronçon le plus dur : le Sahara. Mais les autorités de la SATT (ceux qui gèrent la route de Kano à Alger et qui apportent une assistance en cas de problèmes) lui interdisent de prendre cette route seule sur une moto.
Déçue, elle se résigne et est accompagnée d’un bus de la SATT qui transporte la moto en remorque à Alger, d’où elle part en bateau et rentre en Angleterre.
Il y a peu d’informations sur le voyage de retour.

Florence sur le chemin du retour, seule – 18 septembre 1935

En 1937, Florence rejoint le corps de transport militaire.
En décembre 1939, lorsque la guerre est déclarée, elle rejoint la branche féminine de l’ armée britannique ATS .
Début 1945, Florence déménage à Calcutta en Inde pour rejoindre le personnel du YMCA War Services Club, où elle prend en charge le transport. Elle y rencontre Kenneth Malcolm Kingaby alors qu’il est officier de l’armée en service.
En novembre 1945, elle démissionne et ils se marient en janvier 1946, déménageant à Bombay où Florence prend la direction du YMCA War Services Club.
En 1955, ils rentent en Angleterre où ils achètent une ferme.

Florence dans son jardin à Windgate Way

Le 4 mars 1991, à l’âge de 86 ans, Florence Blenkiron décède à Thornhaugh, Peterborough. Elle passe les dernières années de sa vie en fauteuil roulant à la suite d’un accident vasculaire cérébral.

26 réflexions sur “Florence Blenkiron Kingaby

  1. Amélie, j’espère que les autres lecteurs de ton blog ne vont pas faire une crise de jalousie, tant il est évident que cet article est une publication qui m’est personnellement destinée …
    Bon, je redescends sur terre et te remercie pour cette contribution à la gloire de mes deux passions: les femmes et les motos!
    Un article passionnant qui démontre ce que les femmes sont capables de faire, surtout au siècle dernier.

    Merci et amitiés

    Aimé par 3 personnes

    1. Merci à toi d’apprécier. Je suis contente que ce billet te plaise 🙂
      Une vie bien remplie, à une époque où il était difficile pour les femmes d’afficher leurs passions.
      Bonne soirée Akimismo

      Aimé par 1 personne

  2. Es la historia de una mujer grandiosa. Creyó en su sueño, se atrevió a hacerlo y lo logró. Deja una gran enseñanza. Cuando miré, al final, la fotografía de esta mujer grandiosa en el jardín de su casa, pensé en lo hermoso que ha de ser llegar a cierta edad y tener una historia tan interesante. Lamento que los últimos años de su vida los haya pasado en una silla de ruedas, pro creo que recordar sus hazañas le daba fortaleza. Saludos y un abrazo, Melie.

    Aimé par 1 personne

  3. Encore une grande dame. Une fin un peu triste dans un fauteuil roulant. A moins qu’elle n’y ait fait installer un moteur?
    Traverser toute l’Afrique… C’était possible pratiquement sans danger à l’époque…

    Aimé par 1 personne

      1. Et une grande résistance physique. Les maladies en Afrique, t’a pas idée. La malaria, les fièvres, les mouches qui pondent des oeufs sous la peau. Les serpents. Et à l’époque pas grand chose comme médicaments.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s