Question du soir

Bon alors :

Je gamberge et je pleurniche parce-que je suis fatiguée, alors que ce n’est pas important.
Je gamberge parce que parfois tout est important. Mais rien ne l’est, tout est futile et tout est sérieux à la fois.

Lama Guendune Rinpoché a dit :

Le bonheur ne se trouve pas avec beaucoup d’efforts et de volonté, mais réside là, tout près, dans la détente et l’abandon.
Ne t’inquiète pas, il n’y a rien à faire.
Tout ce qui s’élève dans l’esprit n’a aucune importance parce que n’a aucune réalité. Ne t’y attache pas. Ne te juge pas.
Laisse le jeu se faire tout seul, s’élever et retomber, sans rien changer, et tout s’évanouit et commence à nouveau sans cesse.
Seule cette recherche du bonheur nous empêche de le voir.
C’est comme un arc-en-ciel qu’on poursuit sans jamais le rattraper. Parce qu’il n’existe pas, qu’il a toujours été là et t’accompagne à chaque instant.
Ne crois pas à la réalité des expériences bonnes ou mauvaises ; elles sont comme des arcs-en-ciel.
À vouloir saisir l’insaisissable, on s’épuise en vain. Dès lors qu’on relâche cette saisie, l’espace est là, ouvert, hospitalier et confortable.
Alors profites-en. Tout est à toi, déjà. Ne cherche plus.
Ne va pas chercher dans la jungle inextricable l’éléphant qui est tranquillement à la maison.
Rien à faire.
Rien à forcer.
Rien à vouloir.
Et tout ce fait tout seul.

Simple non ?
Y a plus qu’à…

35 réflexions sur “Question du soir

    1. Je pensais à une définition plus générale du mot bonheur :
      « Le bonheur est un état ressenti comme agréable, équilibré et durable par quiconque estime être parvenu à la satisfaction de ses aspirations et désirs et éprouve alors un sentiment de plénitude et de sérénité. »

      Aimé par 3 personnes

        1. Non, mais peut être qu’il faut écouter Lama Guendune Rinpoché :
          « Rien à faire. Rien à forcer. Rien à vouloir. Et tout ce fait tout seul. » 🙂
          Peut-être que nous nous compliquons la vie…

          Aimé par 1 personne

    1. L’appel est lancé mais je ne vois pas qui est de l’autre côté. Son bonheur est un peu morbide. Je ne débats pas sur le bonheur des uns et des autres mais il doit y avoir quelque chose d’autre. Quelque chose dans la main qui nous tient du bon côté. Je me sens triste en lisant ce monsieur. Bien joli mais sans âge. J’ai tellement peur de perdre le sens de la vie. Tout ça me rappelle Hildegarde décrivant le plan comme une tente qui se déplie et que l’on habite. C’est plus modeste que ”la terre m’appartient » mais garde la magie de la vie dans sa globalité. Un début, un fin, et un milieu qui garde le sens dans la tente. Il y a la structure et la construction. Dispersion sinon.

      Aimé par 3 personnes

  1. Bonsoir Amélie.Je te souhaite un bon week-end. J’ai choisi cette citation que je trouve belle et très poétique:
     » Le bonheur de demain vient des peines d’aujourd’hui… Le coeur dans son écrin qui a rit, pleuré et souffert aussi, ouvre un grand chemin de pluie et de soleil pour vous projeter dans l’arc en ciel de la vie…
    DESCREA »

    Aimé par 2 personnes

  2. Pour la justice, il est maintenant temps de parler en français (merci, google). Un vieux principe bouddhiste dit que la vie est un pont et qu’il ne faut pas construire de maisons sur des ponts. Vivre c’est apprendre, et pour apprendre, nous devons observer l’ego et ensuite arrêter d’écouter son chant séduisant. Très bonne publication à vous! Beaucoup de salutations!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s