Germaine BLANC-LHERMET

Germaine Blanc-Lhermet, pilote officielle Monet-Goyon, fut une des premières femmes championnes à moto.

En 1949, elle commence à travailler dans l’entreprise de son oncle, à Saint-Fons. Tous les jours, elle doit faire le trajet, de Sainte-Foy-lès-Lyon à Saint-Fons, à vélo et rentre chez elle épuisée. Pour régler ce problème, elle achète une 125 cm3 Monet-Goyon.

Course de cote de MAUBEC

C’est en 1952 qu’elle commence et gagne ses premières courses sur une Monet-Goyon 232 cm3.

Course de cote de Limonest Mont-Verdun 1953

De 1952 à 1956, Germaine défie le bitume au guidon de son engin.

Course de cote de Limonest – Mont-Verdun  – 19 septembre 1954

Si elle apprend à conduire une moto avec son frère sur une 250 cm3, c’est avec son père, sur un Ford Canadien, qu’elle a apprend à conduire une voiture…
Germaine Lhermet n’enchaîne pas seulement les trophées, elle rencontre aussi l’amour avec André, qui court avec elle. De leur union, en 1957, naît Roger. Enfant bercé par les deux-roues, il deviendra à son tour champion… Mais sur quatre roues.

Circuit du Haut-Jura – 17 mai 1953 – Equipe officielle Monet-Goyon

Être une femme d’exception dans la famille Blanc, c’est un gène qui se transmet de mère en fille. En 1931, la mère de Germaine sera la première femme à passer son permis poids lourd dans le Rhône. Fille de commerçant de l’épicerie située, 4 rue du Vingtaine à Sainte-Foy-lès-Lyon, elle va suivre des cours de couture au lycée la Martinière. .

10 réflexions sur “Germaine BLANC-LHERMET

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s