Comme un artichaut…

Le bonheur c’est comme un gros artichaut, on doit enlever les feuilles pour voir s’il y a un cœur dedans !
Dominque Abel

Bernard Le Bouvier de Fontenelle a dit :
« Attendre un bonheur trop grand est un obstacle au bonheur. »
Chaque instant a son authenticité et chaque fait a son importance. Ils influencent notre façon de voir la vie. En effet, ce sont parfois des petites choses insignifiantes qui sont les clés de notre plaisir et de notre bien-être.

L’essentiel, au fond, est plus de se sentir « vivant » que de se sentir « heureux » !
Non ?
(et tant qu’on bouffe…)

30 réflexions sur “Comme un artichaut…

  1. C’est tellement vrai Harleyte,
    Juste avant de lire votre blog, j’avais écrit un commentaire sur un autre blog qui était si profondément lié à celui que vous nous avez donné ici, donc je vais inclure le même message; que j’ai précédé en disant très beau!
    Il n’y a pas de temps comme le présent! Vous avez souligné que Robbie! Le vieil adage de ne pas remettre à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui vient immédiatement à l’esprit ici! Mais le plus poignant pour moi est que nous ne devons pas saisir cette occasion pour acquise d’être reconnaissants pour chaque moment de notre vie; oui même les bons, avec les méchants et les moches, ils font tous partie de ce miracle que nous appelons la vie!

    Aimé par 2 personnes

    1. Oui, tous les moments, bons ou mauvais, font partie de la vie et je crois que nous devons les apprécier. (Enfin : un peu plus les bons que les mauvais, quand même 😀 )
      Ne dit-on pas : « Les bons moments deviennent de bons souvenirs, les mauvais moments deviennent de bonnes leçons. »

      Aimé par 3 personnes

      1. OUI! (Enfin: un peu plus bon que mauvais, de toute façon 😀)
        Ne dites-vous pas: « Les bons moments deviennent de bons souvenirs, les mauvais moments deviennent de bonnes leçons. » Vous avez déclaré cette vérité montrant parfaitement la sagesse et la grâce mon ami! Félicitations et bien d’autres bénédictions à vous! J’ai la chance de vous connaître et j’aimerais seulement avoir étudié davantage la langue française au collège il y a de nombreuses années, en ne prenant qu’un an de cours au choix, mais je le trouve très beau! Je dois utiliser le traducteur ici pour le faire, mais pas de problème, il est utile de voir les traductions! J’ai aussi étudié le latin deux ans, ce qui m’aide à comprendre et c’était aussi très intéressant d’être la forme racine de nombreuses langues romanes comme le français et mes ancêtres les italiens! Restons en contact et j’espère que vous passerez un bon week-end heureux! Que Dieu vous bénisse, belle dame!
        Lorenzo

        Aimé par 2 personnes

      2. « Oui, tous les moments, bons ou mauvais, font partie de la vie et je crois que nous devons les apprécier. (Enfin : un peu plus les bons que les mauvais, quand même 😀 ) »
        Absolument la vérité ici Harleyte, comment pouvons-nous grandir et apprendre aussi imparfait que nous pour devenir pleinement les meilleurs êtres ou âmes que Dieu veut que chacun de nous soit; afin qu’à la fin de tout cela nous puissions être en perfection absolue avec Lui pour l’éternité. Parfois, la vérité ou ce que nous devons apprendre pour nous rétablir peut être une pilule amère à avaler, mais c’est le bon médicament ou la bonne leçon dont nous avons besoin; tout comme la mère nous disait quand un enfant devait prendre ce médicament prescrit par le médecin, il est bon pour vous et vous aidera bien. Merci d’être si sage et serviable!
        Toi ami,
        Lorenzo

        Aimé par 1 personne

  2. Il est où le bonheur? il est où?
    Pas besoin de chercher. Il est dans le cœur d’artichaut. A la bonheur. Il faut se lever de bonne heure pour sa part de bonheur. Trêve de plaisanterie, je ne sais pas s’il existe le bonheur avec mon éternelle remise en cause pour pouvoir avancer; Pensée amicale.

    Aimé par 3 personnes

    1. Schopenhauer, qui est connu pour sa philosophie pessimiste, disait que nous sommes prisonniers de l’illusion du bonheur parce que l’on pense (presque) tous que le bonheur viendra demain… Il disait aussi que si certains pensent être heureux, c’est parce qu’ils savent se satisfaire des petits bonheurs et de l’instant présent. (le fameux « carpe diem »)
      Bref : d’après lui, le bonheur n’existe pas… Pas très réjouissant, tout ça !
      Autant te dire que je ne vais pas faire, de ses écrits, mon livre de chevet, parce que, moi, j’ai envie d’y croire au bonheur…
      Bonne fin de soirée Charef
      Amicalement

      Aimé par 2 personnes

  3. Santiago Galicia Rojon Serrallonga

    Amélie, la vida se compone de instantes. Cada momento presenta la oportunidad de ser felices o desdichados. Generalmente, uno elige. Y es verdad, muchas veces la alegría y la felicidad se encuentran en los pequeños detalles. Saludos.

    Aimé par 1 personne

  4. Coluche disait que l’artichaut c’est un vrai plat de pauvres. Y’en a plus dans l’assiette quan on a fini, que quand on a commencé… 🙂
    Il va falloir que je vérifie mon mail, je n’ai pas vu ton « weekly digest ». Ça va pas ça…
    (Et tu parles « Espingo » en plus? Muchas felicidades amiga mía…)
    A +, biz et tout ça

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s