Le ridicule ne tue pas…

Et heureusement… !
Même sans sortir de la maison, je peux toucher le fond du ridicule.
Par exemple, il m’arrive de parler toute seule (et pas seulement sur ce blog)… Principalement, quand j’effectue une tâche manuelle et rébarbative, type nettoyage des baies vitrées… (J’vous dispense de mes blablatages dans ces moments-là… Vous pouvez me dire « merci », ça ne mange pas de pain…)

blabla
Il y a peu, la conversation entre moi et moi s’est arrêtée brutalement, quand je me suis rendu compte, mortifiée, que le voisin n’en avait pas loupé une miette et qu’il me regardait d’un air plein de compassion, le ballon, que petit homme avait lancé par-dessus le mur, sous le bras…
– « (La pauvre, elle devient complètement cinglée la voisine, à force de vivre seule, forcément… Ça monte au cerveau.) »
– « Ôhhh vous êtes là ?? Bonjour, je n’vous avais pas vu… »
Inutile de préciser que j’ai préféré ne pas m’attarder, pitoyable peut être, mais digne… La prochaine fois, je fermerai le portail ! (parce que la bouche, c’est pas gagné)
Et voilà, maintenant tout le monde sait que je suis ridicule et pas encore morte !

yuiop2Se parler à soi-même, cette habitude qui peut sembler bizarre à certains serait en réalité très positive. Blablater en solo aiderait à relativiser et à prendre du recul par rapport à une situation qui nous perturbe…
Dixit Ethan Kross, un professeur de psychologie à l’université du Michigan.

Le langage nous fournit un outil pour prendre de la distance vis-à-vis de nos propres expériences quand nous réfléchissons à notre vie.

Il est bien Ethan… Il sait me rassurer !

Parler à haute voix, c’est impulsif… Mais… En quoi est-ce différent d’un blog ?
Rédiger un billet, c’est réfléchi, ça laisse une trace et pour ceux qui ont peur du regard des autres, se parler est une solution plus adaptée.
À condition de fermer le portail avant61835853

34 réflexions sur “Le ridicule ne tue pas…

  1. Oui, ben de toutes façons, te parler toute seule entre tes quatre murs, ça n’engage que toi, hein. 😉
    Tu le sais pas, Mélie, mais nous sommes deux, donc. Mouais ça m’arrive de temps à autre. Toi, c’est quand tu fais les vitres, moi c’est quand l’ordi rame.
    De sourire aux murs, voire de rire rien qu’à penser a certaines situations. Pkoi, c’est grave docteur ?
    😊

    Aimé par 1 personne

    1. Non, en fait, Ethan Kross m’a rassuré…
      Je sais que je ne suis pas la seule à faire ça et si ça me fait du bien, en plus, de vider mon sac, je ne vais pas m’en priver (avec modération tout de même)… Et, surtout, je vais quand même éviter les témoins 😀 ;D

      J'aime

  2. Mais non ce n’est pas ridicule de parler tout seul. Ça fait même du bien à la tête. Le ridicule commence avec ces personnes qui parlent toutes seules dans la rue, souvent avec des écouteurs dans les oreilles et d’étranger bidules à la main!
    P.S. Et si j’avais été ton voisin je t’aurais dit: Cause toujours mon lapin!
    Bon week-end.

    Aimé par 2 personnes

  3. Bonjour Amélie sourire du matin !
    Parler à haute voix, c’est impulsif écris tu?…
    En quoi est-ce différent d’un blog ?
    Rédiger un billet, c’est réfléchi, ça laisse une trace et pour ceux qui ont peur du regard des autres, se parler est une solution plus adaptée.
    Parler seule on se comprend entre nous, on se fait la réponse à nos questions ou bien on s’encourage sans état d’âme, sans peur d’être jugée par les autres. Je trouve cela bien de se parler à sois même…
    Bonne journée ensoleillée Amélie.
    Bisous

    Aimé par 2 personnes

  4. Se parler à soi à voix haute était assimilé fut un temps comme une forme de dérangement.
    Depuis, le smartphone est là, ainsi que les assistants type Alexa ou Cortana (tiens, tiens, toujours des prénoms féminins.
    Laissant entendre de manière assez détestable que le féminin est au service de…) et là ça choque personne de parler à une machine.
    Alors je vais te dire ma petite Amélie ou ma grande Amélie 😊 (c’est toi qui vois)…oui, je vais te dire, ton babillage est sain et naturel.
    Comme toi.
    Continue d’être toi.
    C’est comme ça qu’on t’aime!

    Amitiés bloguiennes,

    Sylvain

    J'aime

  5. Le ridicule ne tue pas mais il laisse des traces, il y a deux jours dans un magasin j’ai renversé un pot de yaourt et mon bas de pantalon s’en souvient encore ! Je pourrais parler de la détresse de celui qui cherche de quoi s’essuyer dans les rayons en traînant derrière lui une bave blanchâtre….

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s