« L’ivresse, c’est l’art d’être plein, comme la plénitude est l’art d’être ivre. »

« J’aime les grands brûlés. Eux seuls répandent cette poignante odeur des fraîcheurs primordiales. J’aime les grands acteurs, avec un seul rôle, celui de leur vie à tenir, à claquer, à brandir. J’aime les saints, leurs couronnes d’épines brillantes des rosées de l’âme. J’aime certains hommes, ceux qui savent que la seule liberté que nous possédons, c’est de choisir ses barreaux. J’aime les poètes, qui claudiquent sur les marelles du mystère d’être, et qui chantent des mots de moelle et de sang à travers tous les bâillons du monde. Je t’aime Philippe Léotard…« 

Claude Nougaro… Hommage à Philippe Léotard en août 2001

Moi aussi, j’aime beaucoup son humour vitriolé, sa tendresse cachée. L’acteur, le poète, le chanteur décalé, le rebelle touchant, l’homme cabossé qu’il était, qui jetait son âme avec une sensibilité exacerbée et qui avait cette « claudication sur les marelles du mystère d’être »…

v_62829

Alors, pour tous ceux qui oscillent, qui claudiquent, qui glissent même parfois :
Il ne faut pas se décourager . Il y a de la place aussi pour les gueules cassées.

 

17 réflexions sur “« L’ivresse, c’est l’art d’être plein, comme la plénitude est l’art d’être ivre. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s