Pensée

Aimer trop fort


La plupart du temps, lorsque l’on parle des flammes jumelles on évoque le fantasme, le rêve, tout ce qui est beau. Sauf que, dans la vie, les choses sont plus nuancées.
Les rapports peuvent être durs, violents, destructeurs. L’histoire peut dégénérer, apporter la souffrance, la peine, le regret et l’amertume aussi.
865x415-inspiration20-1014x487

« La souffrance du corps est peu de chose vis-à-vis de la souffrance du cœur. »

Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 16 juillet 1876.


Mauricette a rencontré l’amour. Elle aime fort, très fort, trop fort, ne veut plus vivre que lui, jour et nuit. Et c’est bien ce qui la perturbe.
Les aléas de la vie l’ont rendu craintive et peu sure d’elle, mais elle aime. Elle aime d’un amour infini, idyllique, inimaginable. Un amour troublant ou se mêlent le bonheur et les souffrances destructrices, la peur de le perdre. Ses angoisses de le perdre qui la rendent si instable et intolérante. Les disputes se multiplient et dominent. Et pourtant elle n’arrête pas de l’aimer. Il est son unique…

Ce qu’elle redoutait le plus arriva…

twin-flame-conflict

Aujourd’hui, elle souffre. Elle a  mal aux tripes, mal au cœur. Elle est triste. Elle a  mal  de savoir que ce qui vit en lui et qu’elle  aime passionnément s’en va chez une autre. Elle Pleure, le matin, le midi, le soir… C’est tellement dur de lâcher prise et ce n’est pas encore à sa portée. Accepter de le perdre est au-dessus de ses forces…. Il est difficile de se rouvrir au monde. Parfois l’espace de quelques secondes le ciel redevient moins gris. Mais il y a mille pensées qui la ramènent vers lui. Elle résiste à l’envie de l’appeler, de lui dire comment elle tient à lui. Elle se rappelle ce qui était beau, et c’est là que c’est dur. Elle refuse d’en parler, ça fait trop mal. Il ne lui reste que des larmes pour pleurer. Elle est désespérée, prise de vertiges quand elle pense à ce « nous » qu’ils ont meurtris, cassé …

Elle n’attend rien de personne. Elle sait qu’elle a son chemin à faire seule, « son deuil ».
Mais…
Comment vit-on après une rupture ?
Comment se reconstruire ?
Comment se réinvestir ?
Chaque jour qui passe aide-t-il à oublier ?

S’il n’ y a pas de morale à cette histoire, c’est sûrement parce que Mauricette pensait que c’était réservé aux contes de fées.
Ce n’est pas à moi d’en poser une : chacun aura la sienne

30 commentaires sur “Aimer trop fort

  1. Mauricette est une fée… son Robert est perdu sans elle… il n’a plus goût à rien et se laisse aller … jusqu’à faire de mauvais choix.

    Il est triste et se sent abandonné…. son coeur se serre et ses larmes coulent… il aspire au jour où enfin ses reves deviendront réalité.

    Aimé par 2 people

  2. A Mauricette il lui faut un peu de temps elle a aimé si fort que son cœur est en deuil mais elle sait qu’amour ne rime pas avec toujours et que le mal qu’il lui a fait en la quittant finira par s’atténuer jusqu’au jour où elle guérira de lui. Sa vie reprendra alors un autre chemin.
    L’Amour n’est pas un conte de fée il est parfois souffrance et Mauricette en a fait les frais.

    Aimé par 1 personne

      1. Tout a fait Harleyte j’ai beaucoup aimé ton billet car l’amour sa peut rendre la vie jolie. L’échec cela peut aussi t’enlever tout espoir de retrouver ce sentiment si fort qui unis deux êtres dans le même bonheur.
        A l’amour ! On ne saurait s’en passé, je ne saurais m’en passé…

        Aimé par 2 people

  3. L’amour
    L’amour dans ses multiples facettes
    N’obéit à aucune recette
    C’est un combat au quotidien
    Qui raffole de petits riens

    Nourri à la gelée royale
    Sa majesté n’a d’égale
    Que les joyaux de la couronne
    Fruit amer des sales besognes

    Ou sevrés de fruits d’amertume
    Farcis d’honneur à titre posthume
    D’une vie écorchée au détour
    D’une rue désertée par l’amour

    Si l’eau épargne les hauts lieux
    Et gagne en aval les visages creux
    L’amour contourne la force infuse
    Et attaque l’inconstance qui refuse
    De se soumettre à ses subterfuges

    Le flot épouse la forme du terrain
    L’amour est maître de son destin
    Quand il cerne tous les besoins
    Des heureux élus en mal de soins

    Charef
    Extrait de mon recueil de poésie « Zoulikha » sur EditLivre

    Aimé par 4 people

  4. Aimer est dangereux mais pourquoi s’en priver, pourquoi ne pas prendre ce bonheur même en en connaissant les risques potentiels ?
    Je rêve d’aimer, je rêve d’en prendre le risque !

    Aimé par 1 personne

  5. Un texte fort et bouleversant ! J’ai aimé le lire…
    C’est si beau l’amour mais il y a souvent des MAIS…
    Ce que j’aime c’est la rencontre du début… Après vient les disputes… Mais tout est entremêlé… C’est ainsi…
    Mais cela reste la plus belle chose sur terre, je trouve…
    Souffrances et bonheurs se retrouvent toujours…
    Gros bisous à toi Mélie 😚😚😍😍

    Aimé par 1 personne

  6. A reblogué ceci sur Le monde de SOlène, le bloget a ajouté:
    Tellement mais tellement touchée par ce texte de Méiie! Que je reçois cinq sur cinq…. J’aimerais tant qu’elle soit là, près de moi, qu’on parle de Mauricette (on a toutes qq chose de Mauricette en nous)…
    Bref, j’aimerais qu’on parle la nuit entière comme ça s’est passé avec Ludivine l’été dernier. Puis qu’on passe des larmes au rire…
    Tu dis que tu n’es pas une fée; peut-être que ce n’est pas le mot, mais en tout cas, Mauricette, elle fait partie de ces extra-humaines que j’aime tant sur cette bonne vieille terre…. ❤

    Aimé par 1 personne

  7. Lâcher prise et laisser partir c’est aimer. Chacun a sa route. Ses sentiments là, ces pleurs, ces mots je les ai vécus. C’est très triste pour la rupture et géant pour ce début d’amour. Je comprends le texte. Trop à en écrire. Le chemin d’une vie.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s