Art

Artur Bordalo

Le street-artiste portugais Artur Bordalo (aka Bordalo II) a réalisé une série de créations en 3D grâce aux ordures et aux objets trouvés dans la rue.

streetart-bordelo-recycle-4

Des street-art colorés, créatifs qui nous emmènent dans le recyclage poussé. Il y a tous les jours des milliards de tonnes de déchets créés. Alors pourquoi ne pas les recyclés intelligemment ?trash-animals-bordalo-ii-31

Les artistes adeptes du détournement urbain font naître une réalité parallèle dans la ville, en tirant partie de son architecture, de ses accidents, des objets ordinaires qui l’habitent. Ils ont l’art de déceler une silhouette dans un banal poteau, une banquise au bord d’un égout, une fenêtre dans un mur de brique. Ils savent métamorphoser un espace publicitaire en parenthèse poétique, faire naître un sourire d’un panneau signalétique. Ils n’ont pas oublié les rêveries de l’enfance, la magie d’un œil à l’affût, qui transforme et construit une histoire sur un détail infime.

Sur les murs,sans cesse remis à neuf, toutes sortes de traces, inscriptions, dessins, peintures apparaissent puis sont sur-chargés, effacés, re-commencés au rythme des pulsations du corps urbain. Sans trêve ni fin, ils se dégradent, évoluent : ils se transforment. C’est de leur fragilité qu’ils tirent leur plus grande force. Ils vont… Ils viennent… Ils se logent dans tous les recoins… Ils font tout pour se faire remarquer comme la vie… Ils résistent aux ordres parce que tout ce qui vit est mouvement.

1d43fd71fd40531492ff28e72fa7c883

Picasso :« Le mur est quelque chose de merveilleux, n’est-ce-pas ? J’ai toujours prêté une grande attention à ce qui s’y passe.
Quand j’étais jeunes,souvent, j’ai même copié les graffitis… Et combien de fois ai-je-été tenté de m’arrêter devant un beau mur et d’y graver quelque chose… Ce qui m’a retenu c’est que… »
Brassaï : « … Vous ne pouvez pas l’emporter… »
Picasso rit : « Mais oui, qu’il faut le laisser là, l’abandonner à son sort… Les graffitis sont à tout le monde et à personne.. »

Brassaï. Conversations avec Picasso ( Gallimard 1964)

Publicités

13 commentaires sur “Artur Bordalo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s