Et là... Tu meurs !

Mais bon, quand même…!

« Ne t’inquiète pas », « Tout va bien se passer », « Sois positive », « Tu vas t’en sortir » … Montrent juste l’inquiétude et la peur de ceux qui les énoncent … Ces mots sont superflus.
« Tu sais, c’est comme ma tante »… Ça t’éclipse et c’est désagréable. C’est refuser d’écouter pour ne pas risquer d’entendre des choses difficiles.

Il est inutile de vouloir à tout prix rassurer. Dire que l’on est là suffit.

Il y a, quand même, quelques pépites ou maladresses qui pourraient presque faire sourire, si elles n’engendraient pas la colère .

« Ça va ! C’est qu’ un cancer du sein ! « … 

(J’ai trop d’ chance, moi !)

« Tu ne vas pas mourir ! « …

(Comme toi, le plus tard possible !)

« Après ça ira mieux ! ”…

(Qu’est-ce que t’en sais?)

« Ah ma grand-mère est décédée d’un cancer du sein ! »…

(Toi, tu ne vas pas mourir d’une overdose de diplomatie !)

« Ce ne sont que des petits problèmes de tuyauterie »…

(J’vais en parler à un plombier)

« Ne te plains pas, tu as encore ton Sein »…

(Non mais j’hallucine !!! ça c’est l’élégance suprême)

« Ta cicatrice ? Arrête ! Moi, j’ai des vergetures !! « …

(Euh bah comment te dire ? : T’es bête ou tu l’ fais exprès ?)

“Pense à la mer, aux vacances, à des trucs cool »…

(Ben oui, j’fais que ça !)

« Et, ton fils ? Tu ne crois pas qu’il faudrait le faire suivre ? Il a de quoi être perturbé ! Tu devrais faire plus attention ! « …

(Mais à ce stade ce n’est pas de la maladresse, c’est juste de la méchanceté)

Et… Je suis certaine que j’en oublie !

Y a des jours comme ça où on n a pas assez de cailloux
Forest gump

Litterature-australienne-1eeff

Le plus étonnant dans tout ça, c’est cette capacité à tout absorber … Comme une impression de devenir une poule mouillée. Quelle ironie !
C’est dommage, car ils (elles) mériteraient vraiment d’ se faire baffer… !!

Publicités