Grand Corps Malade

“Y’a des jours inévitables où la confiance s’évanouit

Toutes ces heures vulnérables, y’a des jours comme des nuits

Les instants où je m’arrête au beau milieu de ma route

Comme un lendemain de fête, c’est juste un jour de doute

Les jours où même le temps dehors n’est pas sur de lui

Où le ciel est trempé sans une seule goutte de pluie

Je regarde autour de moi fuit par ma sérénité

Victime d’un moment de flou ou d’un trop plein de lucidité.

J’ai trop d’attentes et trop de souvenirs qui font des têtes à queue

Y’a beaucoup trop de pourquoi et pas assez de parce que

Je choisis souvent le silence pour que les gens regardent ailleurs

J’suis stoïque en apparence mais en tempête à l’intérieur

Y’a des envies qui me chuchotent et des regrets qui grondent

C’est les jours où tu te sens seul même entouré de plein de monde

On connait tous ces passages, un dernier vers pour la déroute

Les certitudes prises en otage, c’est juste un jour de doute.

C’est juste un jour de doute, c’est un réveil sans appétit

Comme une nuit sans sommeil et comme un rêve inabouti… “

Publicités

3 réflexions au sujet de « Grand Corps Malade »

  1. Trop de paroles tue la musique…
    Alors on va dire que ce n’est pas de la zic, pour ne blesser personne 🙂
    (comme le rap quoi ! … Mais lui en mieux 🙂 )

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s